Carole Ghosn, l'épouse combative d'un industriel défait

©Photo News

Entendue ce jeudi par la Justice japonaise sur les nouveaux soupçons de malversations à l’encontre de l’ancien CEO de Renault-Nissan, Carole Ghosn entend se battre pour que son ex-PDG de mari "soit traité dignement".

Voilà quelques jours, elle a raconté de quelle façon s’était déroulée la seconde arrestation de son mari. Comment elle a dû prendre sa douche en compagnie d’une policière japonaise qui multipliait les body check, soit les fouilles à corps. Ce petit matin du 4 avril à Tokyo, Carole Ghosn a vu son passeport libanais confisqué. Les policiers sont restés 4 heures avec l’épouse de l’ex-patron de Renault-Nissan, alors que celui-ci était déjà reparti "la tête haute", pour la prison. Elle a détaillé cette humiliation vécue à ce domicile provisoire que le couple avait loué après la première remise en liberté (surveillée) de son mari le 6 mars.

Le profil
  • 1966 Naissance à Beyrouth
  • 2016 Mariage avec Carlos Ghosn
  • 2018 Arrestation en novembre du patron de Renault-Nissan
  • 2019 Rejoint en mars son mari libéré sous conditions à Tokyo
  • 11 avril 2019 Interrogée par la Justice japonaise

Dans une longue interview au Journal du dimanche, Carole Ghosn a déclaré qu’elle avait ensuite attendu une nuit sur le sofa des voisins. Quand ses avocats lui ont dit qu’il était vain d’attendre une libération avant plusieurs jours, elle a décidé, se sentant "en danger", de prendre un vol pour la France avec son passeport américain. Le fait qu’elle a été accompagnée "jusque dans l’avion" par l’ambassadeur de France en dit long sur le climat de tension entretenu par une Justice japonaise pour le moins implacable. Elle est finalement retournée au Japon de son plein gré afin d’être entendue ce jeudi par le tribunal de Tokyo, sur les nouveaux soupçons de malversations à l’encontre de l’ancien PDG de Renault-Nissan.

Ce dernier avait été spectaculairement arrêté le 19 novembre 2018 à l’aéroport de Tokyo et immédiatement incarcéré. D’après une enquête interne de Nissan, l’homme à la triple nationalité (libanaise, française, brésilienne) aurait également fait transiter des fonds du fabricant d’automobiles sur les comptes d’une société dirigée par Carole Ghosn et enregistrée aux Îles Vierges britanniques. L’argent aurait servi à l’achat d’un yacht.

Mariage de luxe et vie fastueuse

Le fort caractère des femmes libanaises n’est pas une légende. Le soutien manifesté par Carole Ghosn dans l’épreuve que son mari traverse, l’atteste. Désormais sous les feux de la rampe, elle entend se battre pour que l’ex-PDG "soit traité dignement" ainsi qu’elle l’a confié à Paris Match.

Carole Nahas est née en 1966 à Beyrouth. C’est au Liban qu’elle a créé en 2009 une marque de vêtements de luxe, des caftans. De son premier mariage, elle a eu 3 enfants qui ont fait leur scolarité au chic lycée français de New York. C’est sans doute peu après 2013 que Carole Ghosn commence à s’afficher avec son nouveau compagnon. Lui et elle partagent une vie pour le moins fastueuse. On les voit notamment à Cannes ou aux Jeux olympiques de Rio en 2016. Le couple se marie cette année-là et fête somptueusement l’événement au château de Versailles.

Depuis la fin de l’année dernière, la lune de miel a cependant viré au cauchemar. Mais elle a choisi de se montrer combative, déplorant le manque de soutien de la France et fustigeant le manque de discernement des Japonais à l’égard d’un homme qui a fait du tandem Renault-Nissan un champion industriel.

De radieuse sur le tapis rouge cannois, ceinte d’une longue robe noire, Carole Ghosn a présenté un visage défait aux médias qui traquent dorénavant ses allées et venues. Il n’était certes pas prévu que son destin s’écrive un jour, en marge de celui de son mari, ex-star des affaires.

D’autres cas
Les malheurs de Carole Ghosn ne sont pas sans rappeler ceux d’Anne Sinclair, quand son mari Dominique Strauss-Kahn (directeur du FMI), a été arrêté à New York en 2011. Le couple n’a pas survécu. Dans un livre sorti cette année, un ex-dirigeant d’une filiale d’Alstom, Frédéric Pierucci, raconte aussi comment il a été soutenu par sa femme durant ses années de prison aux Etats-Unis. Et combien son couple a souffert dans une épreuve de guerre économique dont il était, semble-t-il, l’otage.

Mariage à Versailles
Du clavecin pour la musique d’ambiance, du champagne servi dans des verres en cristal Saint-Louis et une pièce montée de 1,50 m de haut, telle a été décrite dans le Figaro Madame, la noce des époux Ghosn à Versailles. Si l’événement a pu interpeller en France, il est à noter qu’au Liban en revanche, les festivités de mariage relèveraient presque de la compétition, par le faste et les moyens déployés.

Lire également

Publicité
Publicité