Sandrine Dufour, la reine des chiffres pour assurer le relais

Sandrine Dufour, la CFO de Proximus, reprendra dès vendredi la direction par intérim de Proximus. Entrée en 2015 chez ce dernier, elle est une spécialiste du secteur et de la gestion financière de grands groupes.

Dominique Leroy fera donc ses valises plus vite que prévu. Normalement en poste jusque début décembre, la CEO n’assurera pas la transition. La mission sera confiée dès vendredi prochain à Sandrine Dufour, l’actuelle chief financial officer. Une demi-surprise, son nom se chuchotait depuis déjà plusieurs jours. Le procédé n’est pas neuf. À l’époque du départ de Didier Bellens, le tandem CFO-président du CA avait déjà assuré le passage de relais.

À la tête des finances de Proximus depuis plusieurs années, Sandrine Dufour est évidemment une femme de chiffres. Diplômée en économie de plusieurs écoles de commerce françaises, elle a débuté sa carrière dans le milieu bancaire comme analyste, d’abord chez BNP puis au Crédit Agricole Chevreux. Elle y fera déjà ses premières armes dans les télécoms, où elle sera en charge du suivi du secteur au niveau européen.

Le profil
  • 1988: Sandrine Dufour est diplômée de l’ESSEC.
  • 1999: Entrée chez Vivendi, elle y restera 14 ans.
  • 2013: Sandrine Dufour devient directeur exécutif finance et stratégie chez SFR.
  • 2015: La Française rejoint Proximus comme CFO.
  • 20 septembre 2019: Sandrine Dufour assurera le rôle de CEO de Proximus par intérim.

Dès 1999, Sandrine Dufour change de cap. De l’analyse du secteur, elle passe au concret chez Vivendi, le géant industriel français, spécialisé dans les contenus, la communication et actif dans les médias. Elle y entre comme CFO chez Universal, où elle restera à ce poste durant deux ans. Elle enchaînera ensuite les postes à responsabilités, toujours en rapport avec les finances, aussi bien en France qu’aux Etats-Unis. Elle terminera son expérience chez Vivendi en 2013 en quittant son poste de présidente de Vivendi Mobile Entertainment. Elle rejoindra alors le télécom SFR, à nouveau comme directrice financière. À l’époque, Jean-Yves Charlier, le PDG de SFR, la présentait au journal français Le Figaro comme "l’étoile montante féminine sur la place de Paris, de cette nouvelle génération de directeurs financiers". Elle n’y restera toutefois que deux ans.

En 2014, Numericable rachète l’opérateur français et fait le ménage en réorganisant une bonne partie du comité de direction. Le passé de la spécialiste des chiffres chez le concurrent Vivendi n’était apparemment pas vraiment du goût de Patrick Drahi. Sandrine Dufour ne tardera toutefois pas à se recaser et trouvera son bonheur quelques mois plus tard au plat pays.

"Une femme fascinante"

La Française est directement entrée par la grande porte chez Proximus. Elle y a été engagée par une certaine Dominique Leroy, en remplacement de Ray Stewart, le précédent CFO, parti à la retraite. "Je ne la connaissais pas avant le processus de sélection de candidats mais c’est une femme fascinante, avec énormément de qualités", explique Stefaan De Clerck, le président du conseil d’administration.

Certains s’inquiètent toutefois de son profil, qu’ils jugent justement trop tourné sur les chiffres. "Quand on engage une CFO, c’est une qualité qui semble assez logique et qui est effectivement l’une des plus visibles. Mais elle a aussi un profil très tourné sur la stratégie. Elle connaît parfaitement les chiffres mais aussi ce qu’il y a derrière. Elle suivait, au côté de Dominique Leroy, tous les gros dossiers comme celui de la collaboration avec Orange sur le développement de l’infrastructure", explique encore le président du CA. De quoi en faire une CEO à durée illimitée?

Opéra et aviation

La CFO n’est pas du genre très bavarde dans la presse. Encore moins sur sa vie privée. Elle apprécie toutefois particulièrement l’opéra et a passé son brevet de pilote d’avion.

Stimulatrice de croissance

En 2010, le journal français Les Echos était visiblement assez convaincu par les qualités de la spécialiste des finances. Le journal présentait Sandrine Dufour comme une "stimulatrice de croissance chez Vivendi".

 

Lire également

Publicité
Publicité