Une plateforme mobile unique pour rencarder son médecin

©Bloomberg

Les deux principales sociétés belges de réservation de rendez-vous médicaux en ligne fusionnent. Objectif: attirer davantage de médecins et s’attaquer aux marchés étrangers.

Il y a belle lurette que l’on ne prend plus son téléphone pour réserver un vol, un hôtel ou une table au restaurant. Prendre un rendez-vous chez le médecin ou chez le dentiste en quelques clics d’ordinateur ou de smartphone entre à son tour petit à petit dans les mœurs.

©Doctena

L’essor attendu de ce nouveau marché de niche a poussé deux sociétés belges à unir leurs forces pour conforter leur position de leader. Relativement confidentielles jusqu’ici, Doctena et Docbook, qui sont nées quasi simultanément – en 2013 –, poursuivront leur développement sous le seul nom de Doctena. "Cette fusion nous permet de doubler nos effectifs et de tripler nos moyens d’action. Plutôt que de nous faire concurrence sur le marché belge, nous avons préféré consacrer nos efforts à développer nos relations avec les médecins et notre présence sur les marchés extérieurs", explique Patrick Van de Mosselaer, le cofondateur de Docbook, qui devient CEO de Doctena Belgium.

Créée en 2013 par le Luxembourgeois Patrick Kersten, son actuel CEO, Doctena est aujourd’hui active dans les trois pays du Benelux et en Suisse. En reprenant la plateforme de Docbook, la société grand-ducale, qui vient d’augmenter son capital de 4,5 millions d’euros, entend proposer une solution de prise de rendez-vous complète et facile d’utilisation sur tout le marché belge.

Le booking.com de la santé

L’entreprise, qui emploie actuellement 40 personnes au total, dont 10 en Belgique, se finance grâce aux redevances – une centaine d’euros par mois en moyenne – réclamées aux médecins affiliés à l’application.

"Un rendez-vous par téléphone se note et s’oublie. Notre application comporte des rappels automatiques."
Patrick Van de Mosselaer
CEO de Doctena Belgium

Celle-ci s’appuie sur un agenda en ligne qui donne au patient un aperçu des créneaux horaires disponibles chez son médecin généraliste, son dentiste, ou chez un médecin spécialiste. En cas d’indisponibilité, il peut se tourner vers un autre médecin, ce qui, selon Patrick Van de Mosselaer, contribuera à réduire le nombre de recours superflus aux services d’urgences des hôpitaux.

Autres avantages de l’application: la réduction de la charge de travail administratif imposée aux médecins et du nombre de rendez-vous manqués par les patients. "Quand on prend un rendez-vous par téléphone, on le note dans son agenda et on l’oublie facilement. Notre application comporte des rappels automatiques", souligne le patron de Doctena Belgium.

De moins en moins confidentielle, l’application de Doctena est appelée à devenir le booking.com de la santé. Le nombre de médecins affiliés a gonflé de plus de 100 unités en mai. Doctena en rassemble aujourd’hui un millier, essentiellement sur Bruxelles et Anvers. Sachant que les acteurs de la santé sont environ 100.000 en Belgique, la marge de progression reste appréciable.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect