Publicité

L'interdiction de fumer dans les lieux publics progresse en Europe

L'interdiction de fumer dans les lieux publics, qui entrera partiellement en vigueur en France au 1er février, se généralise depuis deux ans en Europe, à l'exception notoire des bars et restaurants, pour lesquels de nombreux pays ont prévu des aménagements.

(afp) L'Irlande a été la première à interdire totalement le tabac dans les lieux publics le 29 mars 2004. Elle a été suivie par la Norvège (qui est hors UE), l'Italie, Malte, la Suède, l'Ecosse, la Lettonie et depuis le 1er janvier la Lituanie. Le Pays de Galles devrait suivre en avril et l'Angleteterre début juillet. L'Allemagne en revanche est à la traîne, au point qu'elle est parfois qualifiée de dernier paradis des fumeurs sur le continent. Le Parlement vient seulement de voter en décembre l'interdiction totale de la publicité sur le tabac. La marge de manoeuvre du gouvernement fédéral, qui a déposé un projet de loi pour interdire la cigarette dans certains lieux publics, est limitée. Un projet qui prévoyait d'interdire de fumer dans les restaurants a été écartée car ce sujet est de la compétence des Länder.

Le Portugal n'a pas non plus encore de loi, mais le gouvernement la prépare, qui interdirait le tabac dans les lieux publics, y compris les bars, restaurants et centres commerciaux. A l'exception de la Grèce et de la Hongrie, où les interdictions sont globalement ignorées, les mesures introduites au nom de la lutte contre le tabagisme passif ont été assez bien acceptées par les fumeurs.

Un an après sa mise en oeuvre, un sondage révélait ainsi que 93% des Irlandais (et 89% des fumeurs) trouvaient que la loi était une bonne idée. Et à Rome, les Italiens qui veulent fumer ont depuis janvier 2005 pris l'habitude de s'installer en terrasse, été comme hiver.Mais sous pression notamment des restaurateurs, de nombreux pays ont prévu des exceptions pour les bars et restaurants.En Autriche, où la proportion de fumeurs reste l'une des plus élevées d'Europe à 37% - contre 27% en moyenne fin 2005 -, bars et restaurants ne font l'objet d'aucune interdiction.

En Espagne, la loi anti-tabac appliquée depuis le 1er janvier 2006 ménage d'importantes exceptions, et l'immense majorité des bars et restaurants qui en avaient la possibilité ont choisi de rester fumeurs.

Au Luxembourg, la loi appliquée depuis septembre épargne les boîtes de nuit et permet aux restaurants de réserver un espace fumeurs, dans une pièce séparée munie d'un système d'évacuation des fumées.En République tchèque, les restaurants et bars sont exemptés d'une interdiction en vigueur depuis 2005, alors même qu'elle s'applique aux arrêts de bus en plein air...

En Belgique, le tabac est proscrit dans tous les restaurants depuis le 1er janvier, et les restaurateurs sont nombreux à crier à la perte de revenus. Mais on peut encore fumer dans les cafés et bars, même si les établissements de plus de 50m2 doivent réserver au moins 50% de leur superficie aux non-fumeurs. Snacks, glaciers et autres établissements de petite restauration peuvent eux aménager de petits espaces fumeurs à condition qu'on n'y serve pas de nourriture.

La Finlande devrait ainsi interdire de fumer dans les restaurants à partir de juillet, mais les restaurateurs pourront créér des fumoirs s'ils sont parfaitement étanches.Ces aménagements semblent répondre aux souhaits d'une majorité. Selon un sondage européen publié en mai, si les Européens sont globalement favorables à l'interdiction de fumer dans les lieux publics et au bureau (63%), ils ne sont que 40% à soutenir cette interdiction pour les bars et cafés.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés