L'ourson Knut, la vache à lait du zoo de Berlin

Environ 125.000 personnes se sont rendues au zoo de Berlin pour apercevoir l'ourson polaire Knut pendant le long week-end de Pâques, ont indiqué lundi des responsables du jardin zoologique. Face à cet engouement, le zoo a déposé le nom "Knut" comme marque commerciale.

(afp) Depuis la première apparition publique de l'ourson le 23 mars, le plus ancien zoo d'Allemagne a accueilli 300.000 visiteurs supplémentaires.

Pour faire face à l'affluence de Pâques, les responsables du zoo ont dû instaurer un sens giratoire à la visite afin de permettre aux touristes et aux fans de voir de près ce petit animal âgé de quatre mois.

Idole numéro un des Allemands et phénomène médiatique international, Knut sort deux fois par jour dans son enclos, entre 11H00 et midi, puis entre 14H00 et 15H00 pour gambader sur des rochers, patauger dans un bassin mis à sa disposition et faire des galipettes sous les yeux de ses admirateurs.

Face à cet engouement, le zoo a déposé le nom "Knut" comme marque commerciale et offre un large éventail de produits dérivés, tels que T-shirts, posters, cartes postales, peluches, bonbons, tandis que sa photo décorera bientôt les cartes de paiement d'une banque berlinoise.

Le phénomène Knut a également des répercussions positives sur les entrées des autres zoos du pays.

Rejeté par sa mère à sa naissance, le 5 décembre dernier, Knut a été nourri au biberon par un soigneur du zoo et pèse désormais 13,8 kg. Les premières tentatives de séparation d'avec son père nourricier, Thomas Dörflein, ont commencé très progressivement et en douceur pour ne pas traumatiser l'animal.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect