LECTURE: Les dessous dévoilés de Brussels Airport (Editions Lannoo)

Voici l'histoire en photo d'un lieu fréquenté quotidiennement par des milliers de " vagabonds " et pourtant bien méconnu. Qui peut, en effet, se targuer d'en connaître les coins et recoins ? Pas même les employés puisque les secteurs d'activité sont compartimentés, pour des questions sécuritaires.

(l'écho) Pendant plus d'un an, le photographe Tom D'Haenens a promené son appareil photo au sein de l'aéroport national, devenu ainsi par la force des choses son deuxième "chez soi".

Réparti sur une surface de 1245 hectares, Brussels Airport occupe une importance économique non négligeable dans l'économie belge, outre celle de représenter la carte de visite de la Belgique à l'étranger. Avec ses 260 entreprises et ses 20.000 salariés, l'aéroport crée, en effet, en terme de valeur ajoutée quelque 3,9 milliards d'euros et apporte 1,5% du PIB belge.

On est décidément bien loin de la piste de gazon des débuts de l'aéroport. En ce début de XXIe siècle, Brussels Airport est une entité sans cesse en évolution, transportant annuellement plus de 16 millions de passagers répartis sur environ 253.000 vols. Inutile dès lors de préciser que tout est fait pour mettre en oeuvre le concept économique qui veut qu'un client satisfait est un client qui revient et qui apporte de nouveaux clients.

Dans son reportage où l'humain occupe la première place, l'auteur détaille le rôle et l'importance de chaque entité permettant à Brussels Airport de remplir son rôle. Si les pilotes occupent encore et toujours les rêves des plus petits, il serait malvenu de négliger le rôle des autres salariés, tous fiers d'appartenir à cette ville dans la ville que constitue l'aéroport de Bruxelles. Des services de catering, servant quotidiennement 10.000 repas, aux services d'entretien des appareils en passant par les services de sécurité, les contrôleurs aériens ou les salariés du service fret. Sans oublier bien entendu le rôle non négligeable des hôtesses, chargées de veiller au bien-être des passagers, de régler les petits soucis en cabine, de prendre en charge les passagers malades ou les passagers récalcitrants...y compris les animateurs de télévision.

Petite anecdote amusante, l'aéroport vend chaque minute plus de 2 kilos de chocolat...belge naturellement, ce qui procure à Brussels Airport le titre de plus grand magasin de chocolat au monde! Chaque année sont également servis au sein des restaurants, bars et autres boutiques 80.000 litres de Leffe (il faut bien cela pour affronter la peur de l'avion), 300.000 croissants, 60.000 huîtres et quelque 3 millions de cafés.

En clôturant la lecture de ce merveilleux album , aux dimensions hors normes (digne de son sujet), on reste sous le choc de ces clichés, témoins d'un lieu grouillant de vie et pourtant si calme quand on y déambule. On repense dès lors à la chanson de Frank Sinatra faisant référence à "cette ville qui ne dort jamais". Enjoy your flight with us!

Philippe Degouy

Note: Brussels Airport. Par Tom D'Haenens et Liesbeth Van Den Berghe. 225 pages. Editions Lannoo. Le livre est trilingue français-anglais, néerlandais.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés