Good on You, ou comment classer la mode selon des critères éthiques

Good on You s'inscrit dans une nouvelle vague, celle de la mode éthique et durable, à l'image d'autres business modèles comme la location de vêtements (ici la boutique Coucou, à Bruxelles), ou la seconde main. ©FRANCE DUBOIS

En 2016, Sandra Capponi a quitté un travail d'entreprise pépère pour cofonder l'application Good on You, qui évalue des milliers de marques de mode en fonction de leur impact sur la planète et de leurs conditions de travail. Magazines féminins, blogueurs et autres influenceurs Instagram lui ont emboîté le pas.

Il était une fois une jeune femme, légèrement fashion victim. Pas vraiment regardante sur l'origine des vêtements qu'elle achetait. Elle s'appelle Sandra Capponi, elle est Australienne, elle  a travaillé à la National Australia Bank et s'y occupait de la stratégie de responsabilité sociale de l'entreprise. Elle menait sa barque tranquillement, misant toujours sur la sécurité: un bon diplôme, un bon job, même une maison, comme elle le raconte dans ses interviews à divers médias spécialisés.

Le résumé

  • L'Australienne Sandra Capponi a fondé, il y a cinq ans, une application de mode éthique.
  • Elle fait partie de ces entrepreneurs qui, avec leurs idées, veulent changer le monde pour le rendre meilleur, plus respectueux des hommes et de l'environnement.
  • Good on You est utilisé par des centaines de milliers de personnes dans le monde, des stars à monsieur-tout-le-monde.

La conjonction de deux facteurs va bouleverser son point de vue sur la mode, et surtout lancer l'application Good on You, une app axée sur la mode éthique. "Avec les années, j'ai vu beaucoup de choses se passer dans le monde des affaires, de la nourriture à la mode, avec lesquelles je n'étais pas à l'aise", témoigne-t-elle sur le site "Thehumblebrag". Sandra Capponi va notamment découvrir les conditions de travail auxquelles sont soumises les petites mains qui fabriquent les vêtements qu'elle porte chaque jour.

L'histoire d'une rencontre

Sa rencontre avec Gordon Renouf, en 2016, va faire basculer sa prise de conscience vers l'action. Elle veut faire percoler dans l'opinion publique ce qu'elle-même a réalisé: que la mode pouvait aussi prendre un tournant éthique.

2.000
marques
Good on You recense près de 2.000 marques de mode, alliant les vêtements et les accessoires.

Gordon Renouf est expert en défense des consommateurs. Il a déjà commencé à travailler seul sur le concept de Good on You. Sandra Capponi est séduite, et s'associe avec lui. Exit la banque. Avec l'app qu'ils mettent au point, il s'agit d'offrir aux consommateurs la possibilité  de vérifier si les marques qu'ils utilisent correspondent à leurs valeurs personnelles. Good on You offre un classement  basé sur l'impact environnemental, en termes de bien-être social ou encore de protection animale d'environ 2.000 marques, allant de Louis Vuitton à H&M, en passant par Patagonia. Elle est utilisée aussi bien par des consommatrices lambda que par des stars du cinéma, comme Emma Watson, fervente adepte du concept.

L'aventure Good on You démarre, l'application compte aujourd'hui 350.000 utilisateurs réguliers, et a touché, en 2020, près de 3 millions de personnes à travers le monde. Sandra Capponi, elle, est entrée dans le Panthéon des "badass women" du top 50 d'America's Instyle magazine, aux côtés de Greta Thunberg, ou encore de la pop star Rihanna.

Une enfance propice

"Je porte toujours un manteau vintage que ma mère m’a transmis, et mon jean préféré, je le répare, encore et encore."
Sandra Capponi
Co-fondatrice de Good on You

La prise de conscience de Sandra Capponi s'est faite sur un terrain déjà fertile. Sa propre mère, à son arrivée en Australie, a elle-même été ouvrière dans une usine de tricot. Elle n'avait que 15 ans. "Ma famille m'a enseigné certaines valeurs: travailler dur, avoir de l'empathie pour les personnes qui ont moins de chance, des valeurs d'équité et d'égalité des chances, aussi." Sur le plan personnel, elle-même a changé ses habitudes de consommation. Sa première réaction? Arrêter d'acheter, et apprécier ce qu'elle possédait. "Je porte toujours un manteau vintage que ma mère m’a transmis, et mon jean préféré, je le répare, encore et encore."

Au-delà de ça, Sandra Capponi a eu la volonté d'aider les autres à faire de même. "Nous avons lancé Good on You parce que nous avons réalisé que de plus en plus de gens étaient comme nous. Ils voulaient faire des choix plus durables et éthiques lorsqu'ils faisaient leurs achats, mais c'était tout simplement trop difficile. Les informations manquaient complètement sur le marché et les gens, même s'ils s'en souciaient, ne savaient pas par où commencer", explique Capponi dans son interview à "Elite Daily".

"Les détaillants veulent savoir comment leur portfolio de marques score sur ces aspects sociaux et environnementaux clés."
Sandra Capponi
Co-fondatrice de Good on You

Cette application, pense l'entrepreneuse, est une opportunité formidable pour changer durablement la manière dont les gens font leur shopping, et également la manière dont les marques font leur business…  De grands détaillants utilisent aujourd'hui le classement de Good on You pour aider les clients à identifier les marques qui font réellement des efforts sur le plan de la préservation  de l'environnement. "Ils veulent savoir comment leur portfolio de marques score sur ces aspects sociaux et environnementaux clés."

Sandra Capponi y croit: "Tous ensemble, conclut-elle, nous avons une large opportunité d'utiliser le pouvoir de nos choix pour créer un avenir durable dans la mode. Le message percole; les blogs de mode durable foisonnent, les magazines féminins embrayent. D'autres business modèles se sont aussi formés: le marché de la seconde main a explosé, la location de vêtements est devenue tendance.

New Insights | La durabilité, un pari gagnant. 10 passionné(e)s qui osent changer le monde

Des investissements socialement responsables aux processus de production circulaires, la durabilité se retrouve à tous les niveaux d'une entreprise prospère. Quiconque souhaite entreprendre aujourd'hui doit penser à la société de demain. Plongez à travers les histoires de 10 passionné(e)s qui osent changer le monde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité