Publicité

Les incontournables du week-end

Le salon tech Slush à Helsinki.

Du changement pour les comptes d'épargne, l'avenir de bpost, la scission de Solvay, comment investir en obligations, reportage au salon tech Slush, dix conseils boursiers: voilà quelques temps forts de votre édition du week-end. Qui vous emmène aussi sur la Lune avec Tom Hanks...

Jeudi, le gouvernement signait un protocole d'accord avec le secteur bancaire sur la transparence des comptes d'épargne. Dans la foulée, le vice-Premier ministre PS Pierre-Yves Dermagne remet sur la table la suppression pure et simple de la prime de fidélité. Il prône un taux unique sur l'épargne.

À propos d'épargne, l'an prochain, les intérêts des comptes d'épargne belges seront exonérés de précompte mobilier à concurrence de maximum 1.020 euros, le seuil d'exonération fiscale étant à nouveau indexé.

bpost

Un autre dossier chaud sur la table du gouvernement, c'est l'avenir de bpost. Pour rappel, l'entreprise publique risque de perdre un marché essentiel, à savoir la concession de distribution de la presse, financée à hauteur de 125 millions annuels par l'État. L'appel d'offres effectué par le SPF Économie pour le renouvellement du contrat a retenu deux concurrents (PPP et Proximy) pour distribuer journaux et périodiques entre 2024 et 2028.

Depuis, le gouvernement fédéral est gêné aux entournures et n'a pas encore tranché: respecter l'appel d'offres, y renoncer, remplacer la concession par une déduction fiscale? Diverses pistes sont examinées. Ce vendredi, on apprenait que les éditeurs de la presse francophone et le groupe PPP se sont rencontrés. Jusqu'ici très inquiets à l'idée que PPP puisse succéder à bpost, les éditeurs pourraient-ils changer d'avis? Car si l'enjeu est important pour bpost, il l'est aussi pour la presse, pour qui la distribution du papier est cruciale.

Ce dossier est un des thèmes abordés avec notre invité politique ce samedi: David Clarinval, vice-Premier ministre pour le MR, estime qu'il faut éviter un bain de sang social à bpost. Dans cette interview, il évoque aussi la loi anti-casseurs, les PFAS, le glyphosate ou encore le nucléaire.

Au chapitre politique toujours, un sujet secoue la Région bruxelloise: Ecolo a obtenu, jeudi soir, un vote de principe pour autoriser le port du voile dans l’administration à Anderlecht. L’épisode devrait laisser des traces.

Reprise de la guerre à Gaza

Dans l'actualité internationale, la trêve dans la bande de Gaza a expiré vendredi, l'armée israélienne reprenant raids aériens et tirs d'artillerie et les combattants palestiniens recommençant à tirer des roquettes. Retrouvez, dans notre format multimédia, une carte montrant l'ampleur des destructions à Gaza. En Israël même, des manifestants se rassemblent régulièrement pour appeler à la démission du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. La mobilisation reste limitée dans un pays focalisé sur la guerre, mais l’opposition contre "Bibi" se restructure après le massacre du 7 octobre.

L'autre guerre - presque éclipsée par celle au Proche-Orient - c'est évidemment l'Ukraine où la contre-offensive de Kiev n'avance guère. Au contraire, sur le terrain, ce sont plutôt les troupes de Moscou qui sont à l'offensive. Ce conflit a un impact énorme sur les activités d'Euroclear, qui surveille une grande partie des transactions financières mondiales. Après l’invasion russe de l’Ukraine s'y sont ajoutés les milliards d’actifs de l’agresseur gelés. L'Echo a rencontré Lieve Mostrey, la CEO d'Euroclear. Quelles réflexions tire-t-elle de cette soudaine arrivée sous les projecteurs mondiaux?

Lieve Mostrey, CEO d'Euroclear.

Direction Helsinki à présent. L'Echo s'est rendu au salon tech Slush, la référence du genre en Europe. Ils étaient 13.000 à la recherche d'un partenariat dans un salon ressemblant à une boite de nuit. Sauf que depuis le début de l'année, ce n'est plus vraiment la fête dans le secteur des start-ups.

La scission de Solvay en vue

L'opération la plus importante depuis des années pour une entreprise belge se précise. Vendredi prochain, le 8 décembre, la scission de Solvay en deux entités (Solvay et Syensqo) sera votée. Une cotation séparée en bourse aura lieu dès le lundi 11 décembre. Pour la société fondée il y a 160 ans par Ernest Solvay, dont la capitalisation boursière dépasse les 11 milliards d'euros, il s'agit d'une vraie révolution. Mais ce n'est pas la première fois que le groupe prend un tournant majeur. Tout au long de son histoire, Solvay a su se réinventer.

L'arbre des usages du carbonate de soude (Solvay, 1900).

Les obligations en pleine forme

Le bras droit de l'homme d'affaires Warren Buffett, Charlie Munger, s'est éteint, mardi dernier, à 99 ans. Quel héritage laisse cet investisseur légendaire? Voici dix conseils boursiers inspirés par Munger.

Le mois de novembre, qui vient de se terminer, a été florissant en bourse. Les actions ont enregistré leur meilleur mois en trois ans. Les obligations ont fait mieux encore: elles ont signé leur meilleure performance mensuelle depuis la crise financière de 2008. Comment en profiter, et comment pouvez-vous placer une partie de votre patrimoine en obligations?

Marcher sur la Lune avec Tom Hanks

Dans notre magazine Sabato, partons pour Londres pour une rencontre avec Tom Hanks. L’acteur américain a conçu "The Moonwalkers: A Journey With Tom Hanks", une exposition immersive sur les expéditions passées et futures de l’humanité vers la Lune. Il en est aussi le narrateur principal. Ouverture dans quelques jours au Lightroom, à King’s Cross.

Tom Hanks. ©Justin Sutcliffe

Enfin, alors que l'automne est bien présent, certaines stations ont ouvert leurs portes. Voici comment réserver les meilleures vacances de ski en France.

Alexander Saverys, CEO d'Euronav: "Je ne suis pas là pour convaincre les actionnaires de vendre leurs titres à tout prix"

Alexander Saverys. ©siska vandecasteele

Ariane Chemin: "Les journalistes sont sur la sellette"

Dans "Ne réveille pas les enfants", la journaliste du Monde revient sur le suicide collectif d’une famille à Montreux, en 2022, qui interroge le réel et la manière de le restituer à l'ère des fake news.

Ariane Chemin. ©saskia vanderstichele
Publicité