Publicité
Publicité
Publicité

La moitié de l'emploi risque de partir à la casse chez NLMK Clabecq

Un conseil d’entreprise extraordinaire est prévu ce jeudi matin. La direction du sidérurgiste russe NLMK va lancer une procédure Renault pour son site de Clabecq. L’intention de la direction serait de diminuer l’emploi de près de 300 personnes. Actuellement, le site occupe 590 travailleurs.