Umicore lance un "profit warning", le titre chute

©Photo News

Umicore estime qu'il n'atteindra pas ses prévisions antérieures de revenus et de bénéfices pour 2020. Pour 2019, l'Ebit d'une de ses divisions sera bien inférieur au niveau de 2018. Le titre a chuté de plus de 17% ce mardi.

Umicore a lancé ce mardi matin un avertissement sur résultats.

Le groupe annonce qu’il prévoit que son Ebit récurrent pour l’ensemble de l’année 2019 se situera dans une fourchette comprise entre 475 millions à 525 millions d’euros. Le marché attendait un chiffre de 557 millions. L'an dernier, l'Ebit récurrent a atteint 514 millions d'euros, en hausse de 29%.

Umicore signale que cette prévision reflète des conditions de marchés difficiles dans ses principaux marchés pour sa division "Energy & surface technologies" active dans le domaine des batteries électriques. Elle subit des retards de 12 à 18 mois dans l’évolution de ses ventes de matériaux pour cathodes.    

Malgré ces retards, Umicore table toujours sur une croissance significative des revenus et des bénéfices en 2020 toutefois en deçà des indications antérieures. Le groupe avait précédemment indiqué avoir identifié un potentiel de dépasser d’environ 35 à 45% ses ambitions initiales de bénéfices pour 2020.

Chine et Corée

Les difficultés rencontrées dans la division évoquée concernent la Chine et la Corée.

En Chine, la demande pour les véhicules électriques a considérablement diminué par rapport aux niveaux du deuxième semestre de 2018, note le groupe spécialisé dans la technologie des matériaux. Il est probable que les ventes de véhicules électriques restent sous pression suite au changement dans le mécanisme de subvention, qui a été annoncé et mars et prend effet en avril, précise-t-il. 

En Corée, suite à plusieurs incidents de sécurité, une proportion importante des systèmes de stockage d’énergie déjà installés a été arrêtée et, plus récemment, la production de tout nouveau système a cessé. Les perspectives précédemment formulées de 100.000 tonnes de ventes de matériaux pour cathodes en 2019 et 175.000 tonnes de capacité d’ici la fin 2021 seront plus vraisemblablement atteintes avec un retard de 12 à 18 mois, signale Umicore dans un communiqué.

Prix du cobalt

En plus de ces différents éléments, les revenus et les marges du "business group" sont impactés par une baisse sensible du prix du cobalt et par l’afflux de cobalt provenant de l’exploitation minière artisanale qui permet à plusieurs concurrents de vendre à des prix réduits des produits contenant du cobalt.

L’effet du prix du cobalt et l’afflux de cobalt artisanal, ainsi que le retard dans l’évolution des ventes de matériaux pour cathodes, impliquent que l’Ebit récurrent du segment "Energy & surface technologies" pour 2019 devrait être bien inférieur aux niveaux atteints en 2018, prévient le groupe.

"A court terme, je suis déçu que, malgré nos efforts de sensibilisation et la preuve qu’une chaîne de valeur propre existe bel et bien, le cobalt artisanal continue de se retrouver dans des produits finis par le biais d’une multitude de chaînes d’approvisionnement" a déclaré Marc Grynberg, le CEO d’Umicore.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect