Publicité
Publicité

Bpost transforme son patron ad interim en CEO à part entière

Dirk Tirez a fait un bon usage de son intérim: il a convaincu tout le monde, y compris les députés...

Bpost a un nouveau CEO et l'homme connaît bien la maison: en quelques mois, l'intérimaire Dirk Tirez a fait l'unanimité sur son nom.

On l'avait pressenti lors de son audition à la Chambre il y a un peu plus de trois mois: Dirk Tirez, le CEO ad interim de bpost, semblait taillé pour reprendre le poste à titre définitif. Dans sa présentation puis ses réponses aux questions des députés, il avait manifesté à la fois une intime connaissance de l'entreprise et de ses rouages et un sens aigu de la communication ainsi qu'une vision pour l'avenir... Quelques mois plus tard, le comité de rémunération et nomination de bpost s'est rendu à la même évidence: il a retenu, parmi de nombreux candidats et avec l'aide aussi du chasseur de têtes Korn Ferry, le nom de Dirk Tirez, qu'il a présenté au conseil d'administration tout entier. Lequel a avalisé ce choix à l'unanimité.

À 56 ans, l'ancien directeur des affaires juridiques et régulatoires de bpost va donc prendre la succession de Jean-Paul Van Avermaet à la tête d'une entreprise de 34.000 personnes engagée, depuis le précédent CEO Koen Van Gerven, dans une vaste mue d'opérateur de courrier à spécialiste de logistique de commerce électronique.

"Durant son intérim, Dirk Tirez a construit cette confiance; on l'a ressenti au niveau du conseil d'administration comme à celui des partenaires sociaux."
Audrey Hanard
Présidente du conseil, bpost

"Cette nomination est intervenue à l'issue d'un processus approfondi", souligne Audrey Hanard, la jeune présidente du conseil de bpost qui n'a elle-même été élue à ce poste qu'au début mai dernier. "Durant mes premiers mois chez bpost, j'ai passé beaucoup de temps à rencontrer et écouter les différentes parties prenantes, explique-t-elle: j'ai accompagné des facteurs en tournée, j'ai parlé aux représentants syndicaux, aux représentants de l'actionnaire majoritaire (l'État, NDLR),... J'ai ressenti un grand besoin de confiance et de stabilité pour une entreprise qui va continuer à changer. Et durant son intérim, Dirk Tirez a construit cette confiance; on l'a ressenti au niveau du conseil d'administration comme à celui des partenaires sociaux. Il dispose en outre d'une grande expertise du secteur et de l'entreprise, pour laquelle il a une vision. Au conseil, nous avons acquis la conviction qu'il est la bonne personne pour continuer à faire avancer rapidement bpost. Et je me réjouis de travailler avec lui à l'avenir."

Les candidats malheureux restés anonymes

La présidente n'a pas voulu révéler combien de candidats s'étaient présentés, ni dire si Dirk Tirez avait été candidat dès le départ. Durant son intérim, pour rappel, l'homme n'avait jamais clairement déclaré s'il briguait le poste à titre définitif.

Le successeur de MM. Van Gerven et Van Avermaet semble en tout cas se sentir à l'aise dans la fonction. "L'objectif majeur de bpost est de maintenir sa pertinence et son indépendance afin de continuer à jouer son rôle social, sociétal et économique dans un contexte où l'activité postale traditionnelle diminue progressivement", souligne-t-il dans le communiqué diffusé ce lundi soir.

"Je m'engage à accélérer le processus de croissance rentable de bpost ."
Dirk Tirez
Nouveau CEO de bpost

"bpost a franchi les premières étapes importantes en se transformant en acteur de la logistique de l’e-commerce, tant en Belgique qu'à l'étranger (...) Toutefois, il reste beaucoup à faire et bpost doit poursuivre sa transformation tout en répondant aux attentes légitimes des différentes parties prenantes (...) Je m'engage à accélérer le processus de croissance rentable de bpost et je me réjouis de travailler avec l'équipe de direction et la famille bpost." Les (bons) résultats au 1er trimestre avaient déjà, pour rappel, sonné l'heure du changement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés