Arnault lâche Hermès pour monter dans LVMH

©REUTERS

Le groupe familial Arnault a annoncé mardi une simplification de sa structure. Cette opération renforcera son emprise sur LVMH via Christian Dior. Arnault en profite pour se défaire de ses 8,5% dans Hermès, si toutefois les minoritaires de Dior souscrivent à l’offre.

Bernard Arnault fait son nettoyage de printemps. L’homme d’affaires français a décidé de réorganiser la structure de ses participations dans le secteur du luxe. L’opération que son holding familial a lancée mardi vise à augmenter indirectement son contrôle sur LVMH tout en se délestant de ses parts dans Hermès.

Le groupe Arnault en profitera pour rassembler, au sein de LVMH, l’ensemble des marques de mode et de maroquinerie qu’il détient, en faisant passer Dior Couture dans le giron du holding de luxe déjà détenteur de Louis Vuitton, Givenchy et Berlutti, entre autres.

©Mediafin

Pour parvenir à ses fins, le groupe familial Arnault lancera une offre d’acquisition sur les actions qu’il ne détient pas (encore) dans Christian Dior, lequel possède quant à lui 41% du capital de LVMH. Arnault, qui détient par ailleurs directement 5,8% du capital de LVMH, deviendrait ainsi actionnaire du holding de luxe à hauteur de 46,8%, en cumulant sa participation directe au capital et ses détentions d’actions indirectes via Dior, alors qu’actuellement, cette dernière participation est partagée avec d’autres actionnaires, ce qui limite mathématiquement l’emprise d’Arnault sur LVMH à 36%.

kering-Puma: rumeur tenace

Une vieille rumeur continue à prêter au groupe de luxe Kering l’intention de se débarrasser de sa participation (86%) dans Puma. Mais en marge de la publication de ses résultats trimestriels, l’équipementier sportif a dit mardi ne pas être au courant d’une telle intention de sa maison mère.

Le groupe allemand a par ailleurs relevé ses objectifs de 2017 après une hausse de 18% de ses ventes durant les 3 premiers mois de l’année, à 1 milliard d’euros, un niveau historiquement élevé en un trimestre. De plus, son résultat net a quasiment doublé, à 49,6 millions d’euros.

Pour financer l’acquisition des 25,9% de Dior, le holding familial Arnault s’endettera à hauteur de 8 milliards d’euros environ et il complétera l’offre avec les actions Hermès qu’il détient, reliquat de l’arrangement conclu en 2014 lorsque LVMH avait renoncé à acquérir son rival à cause de l’opposition des fondateurs, deal qui avait imposé à LVMH de rétrocéder ses parts dans Hermès à ses propres actionnaires, dont la famille Arnault.

 

Estimation un peu juste

Dans le cadre de l’opération annoncée mardi, les 25,9% dans Dior ont été estimés à quelque 12 milliards d’euros, ce qui offre aux minoritaires une prime de 14,7% par rapport au cours de clôture de lundi. D’où la forte hausse de l’action Christian Dior (voir infographie).

Mais pour parvenir à ces 12 milliards d’euros, il fallait à Arnault encore 4 milliards, en plus des 8 empruntés. Pour ce faire, le magnat du luxe a estimé sa participation de 8,5% dans Hermès à quelque 4 milliards d’euros, une valorisation un peu juste qui a pesé sur le cours du groupe mardi. Les analystes expliquent en outre ce recul par la disparition de la probabilité de voir un jour LVMH faire tout de même main basse sur le créateur du célèbre foulard carré.

Par action Dior, l’offre du groupe Arnault s’élève ainsi à 172 euros en numéraire et 0,192 action Hermès, soit un total estimé à 260 euros sur la base des cours de clôture de lundi.

Le deuxième pan de la restructuration des participations d’Arnault consiste à transférer Christian Dior Couture dans le pôle de mode et de maroquinerie de LVMH. À cette fin, Dior Couture a été estimé à 6,5 milliards d’euros, soit 15,6 fois son résultat opérationnel, un prix jugé élevé par les analystes.

Pour financer cet achat, LVMH a obtenu un crédit de deux ans à un taux de 1%, dans l’attente d’un refinancement ultérieur. Le titre du holding de luxe a bien réagi parce que cette transaction réduit la dépendance de LVMH à la marque Louis Vuitton, selon le courtier Bernstein.

Cette acquisition devrait avoir lieu au second semestre. L’offre sur Dior sera quant à elle lancée en juin. Un nettoyage de printemps, ça peut prendre du temps…

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés