Combien coûte l'accès à la télévision via Internet?

©shutterstock

Grâce aux plateformes Auvio ou RTL Play, vous envisagez peut-être de débrancher définitivement votre décodeur et de payer seulement pour une connexion Internet? Cela vaut-il la peine? Le point en 10 questions.

Cord-cutting! Cette expression signifie littéralement "couper le câble". Et c’est exactement ce que font de nombreux Américains: ils résilient à tour de bras leur abonnement à la télévision payante. Selon les prévisions du cabinet spécialisé eMarketer, la proportion de "cord-cutters" va en effet croître de 32,8% en 2018 pour atteindre 33 millions de personnes. Il prévoit aussi qu’en 2022, ils seront 55 millions à s’être désabonnés.

Sans surprise, ce mouvement de désaffection va bénéficier aux services à la demande et aux plateformes vidéo accessibles directement via Internet.

1/ Quid en Belgique?

Les opérateurs télécoms sont unanimes, ce phénomène n’a pas encore atteint les Belges. Ou si peu. "Pour le moment, l’impact sur le marché belge est assez limité, constate Fabrice Gansbeke, porte-parole de Proximus. La tendance est plutôt à la convergence." C’est-à-dire, au pack qui réunit plusieurs services (télévision, internet, téléphonie fixe et/ou mobile).

Mais cela pourrait rapidement changer. D’après une étude d’Orange, 33% des Belges seraient intéressés par une offre "Internet only". C’est le cas des propriétaires de seconde résidence et des plus jeunes. "Les changements dans le comportement des téléspectateurs, en particulier des jeunes générations, constituent logiquement une évolution que nous suivons de près et à laquelle nous nous préparons, ajoute Fabrice Gansbeke. Ceci dit, le phénomène n’est pas nouveau non plus. C’est pourquoi, nous avons intégré Netflix dans notre plateforme TV dès 2014."

2/ Combien coûte une connexion "internet only"?

Si on se focalise uniquement sur les offres qui disposent d’un volume de surf illimité, la connexion revient à 49,99 euros/mois chez Proximus et à 48,95 euros/mois chez VOO. C’est nettement plus cher du côté de Telenet: 74 euros/mois.

SFR ne propose pas d’offre illimitée et Orange ne dispose tout simplement pas encore d’une offre fixe "internet only". Cet opérateur attend une sérieuse diminution des prix de gros prévue par la régulation, afin de lancer une offre qui devrait casser les prix sur ce marché (d’ici mi- 2019).

En attendant, il existe des offres moins onéreuses pour ceux qui n’ont pas peur de dépasser un volume de surf mensuel de 100 ou 150 GB (voir question 3).

Pour 100 GB/mois, l’abonnement mensuel revient à 27,50 euros chez Proximus et à 26,95 euros chez VOO. Pour un tarif à peu près similaire, SFR (27,99 euros) et Telenet (27,80 euros) proposent 150 GB par mois (voir tableau comparatif).

Même si Orange ne dispose pas d’une offre fixe, il propose toutefois une connexion internet domestique via le réseau 4G: "Easy Internet @home". "Cet abonnement s’utilise en combinaison avec une Flybox (une sorte de modem, NDLR) qui permet de se connecter chez soi en Wi-Fi", explique Jean-Pascal Bouillon, son porte-parole. L’abonnement mensuel revient à 15 euros/mois pour 5 GB. Mais avec l’option Data Boost à 5 euros/mois, le volume passe au total à 50 GB/mois durant les heures pleines et 100 GB/mois durant les heures creuses (le soir et les week-ends).

Selon une étude d’Orange, 33% des Belges seraient intéressés par une offre "Internet only".

Notez que la vitesse de téléchargement d’Orange est la plus rapide et peut atteindre jusqu’à 225 Mbps (Mégabit par seconde). "Cette vitesse de téléchargement maximale est indicative et dépend de la couverture 4G à l’endroit d’utilisation, du positionnement de la Flybox dans le bâtiment, ainsi que de la distance entre l’appareil (tablette ou PC) et la Flybox", nuance Orange.

Ceci dit, il ne faut pas atteindre de telle vitesse de téléchargement pour profiter de services de streaming vidéo. Par exemple, Netflix recommande d’avoir une vitesse d’au moins 1,5 Mbps. Pour regarder un film en qualité standard (SD), il faut disposer d’une vitesse d’au moins 3 Mbps et de 5 Mpbs pour de la haute définition (HD). Pour de l’Ultra HD, il faut du 25 Mbps.

3/ Quelle est la consommation d’une vidéo?

Si votre connexion internet est limitée et que vous avez peur de dépasser le volume à votre disposition, les plateformes de streaming permettent toutes de paramétrer la qualité du flux vidéo. Selon Netflix, regarder une vidéo en qualité standard consomme jusqu’à 0,7 GB/heure. Pour une qualité de vidéo optimale, il faut compter jusqu’à 3 GB/heure (pour la HD) ou 7 GB/heure (pour l’Ultra HD).

Si vous ne paramétrez pas manuellement la qualité d’une vidéo, la plateforme l’ajuste automatiquement afin d’offrir la meilleure qualité possible en fonction de la vitesse actuelle de votre connexion. Et si celle-ci est faible, vous ne consommerez que 0,3 GB/heure

4/ Comment utiliser ma connexion internet sur mon téléviseur?

Plusieurs solutions s’offrent à vous.

1) Vous avez un ordinateur (portable): connectez un câble HDMI entre ce dernier et votre téléviseur. C’est le même câble qui relie une télévision et un décodeur.

2) Vous avez une Smart TV: connectez-la au réseau Wi-Fi. Celle-ci permet de surfer sur le web (ce qui est moins évident qu’avec un ordinateur) ou d’utiliser directement des applications de streaming vidéo (voir question 4 et 5).

3) À défaut d’avoir un ordinateur ou une télévision connectée, vous pouvez acquérir un lecteur multimédia. Il permet de se connecter à votre téléviseur de différentes manières. Les plus connus sont le Chromecast de Google (de 39 à 79 euros selon les modèles et leurs spécificités) et l’Apple TV (de 159 à 219 euros). Mais il existe bien d’autres marques et d’autres gammes de prix.

5/ Quels sont les services de streaming gratuit?

En Belgique, les plus connus sont Auvio (RTBF) et RTL Play. Ils permettent de (re) voir à volonté les contenus (émissions, séries, magazines, actualité, sport, etc.) de toutes leurs chaînes via un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Les Belges peuvent aussi (re) voir le contenu d’AB3 via une simple inscription sur son site.

Pour ce qui est des chaînes étrangères, il reste parfois quelques barrières! Par exemple, via France.tv (le site officiel de France Télévisions), il est possible de (re) voir une partie des émissions – qui sont des productions propres – comme les JT, "C dans l’air" ou "La Maison France 5". Ce n’est pas le cas d’"Envoyé Spécial" et "Secrets d’Histoire". Pour des raisons de droits, ces émissions sont inaccessibles au public belge.

Même topo sur le site de TF1: il est possible de regarder en replay des émissions comme "50 minutes Inside", "Les As de la Déco", "Camping Paradis", mais pas des séries américaines comme "NY Unité Spéciale" (qui sont par contre accessibles via RTL Play).

Certaines chaînes d’information comme BFM TV et Euronews sont disponibles en direct depuis leur site ou leur app. Vous trouverez aussi de nombreux contenus en ligne auprès de TV5 Monde et Arte.

6/ Et les payants?

Pour les amateurs de sports (qui ne trouveraient pas leur bonheur avec les directs proposés par Auvio et RTL Play), il y a le pack Eleven Sport et ses trois chaînes. Il faut soit prendre un abonnement sans engagement (à 8 euros/mois) ou un pass annuel à (80 euros/an). Il y a aussi un Fan Pass (à 6 euros/mois) qui permet de regarder uniquement votre sport favori en direct ou dans les archives.

Eleven Sports, c’est entre autres du football (La Liga, Serie 1, Ligue 1, la Coupe de la Ligue française, etc.), la NBA, la NFL et le Super Bowl. Mais aussi du tennis, de la voile ou des sports de combat.

Pour les fans de films et de séries, l’offre est bien plus vaste. Il y a tout d’abord Netflix et Amazon Prime Video (voir tableau comparatif). Ce dernier est disponible sans coût additionnel pour les abonnés au service "Prime" d’Amazon (49 euros/an). Il permet de se faire livrer gratuitement les commandes passées sur les boutiques en ligne du groupe et d’accéder à un catalogue de contenus numériques.

Comme pour Netflix, Amazon Prime dispose d’une offre d’essai de 30 jours et si vous n’êtes pas encore convaincu, vous pouvez souscrire un abonnement mensuel sans engagement de 5,99 euros/mois. Pour les 18-24 ans, il y a aussi une offre sur mesure à 50%: Prime Jeunes.

Ceux qui veulent le plus large choix de films ultra-récents des grands studios de cinéma (mais aussi des grands classiques) et un accès aux séries originales produites par HBO (et diffusées en simultané avec les Etats-Unis), il y a aussi Be TV GO. Cette offre comprend un accès à 7 chaînes et à "Be à la demande" (un catalogue de 1.000 titres pour (re) voir les programmes de Be TV ainsi que plus de 300 premières cinéma par an dont certaines en 3D).

Bon plan: jusqu’au 31 décembre, cette offre est disponible moyennant une réduction de 10 euros/mois pour une durée de deux ans: soit 14,99 euros/mois au lieu de 24,99 euros/mois.

©Mediafin

7/ Puis-je utiliser ces services à l’étranger?

Si vous voyagez en Europe, vous aurez accès au contenu d’Auvio et de RTL Play à condition de vous être préalablement inscrit à leurs services depuis la Belgique. Ce n’est pas le cas d’AB3, ni d’Eleven Sport. En revanche, vous pouvez utiliser Netflix, Amazon Prime Video et Be TV GO.

Bon plan: utilisez le mode hors-ligne (si disponible) de ces applications pour télécharger quelques vidéos au cas où le Wi-Fi vous ferait défaut.

8/ Quels sont les sites à éviter?

Si vous n’avez pas accès à une émission qui vous intéresse pour des raisons de droits (par exemple Envoyé Spécial sur France 2) ou si vous ne trouvez pas de film que vous souhaitez absolument voir, vous pourriez être tenté d’aller sur des sites de contenus ou de flux télévisuels non officiels (et par définition illégaux). Avec un peu de recherche, c’est relativement facile! Tellement facile que ces accès cachent forcément quelque chose.

"En effet, ce genre de sites essayent d’attirer les téléspectateurs pour les faire tomber dans un piège, explique Olivier Bogaert, commissaire de la Computer Crime Unit (CCU) de la Police fédérale. Par exemple, pendant que vous regardez des films ou des séries en streaming, ces sites non officiels peuvent infecter votre ordinateur à des fins publicitaires avec l’apparition de fenêtre pop-up (il s’agit de logiciels ‘adwares’ pour ‘advertising software’). Ou alors carrément l’infecter avec un logiciel malveillant (un ‘malware’), qui est susceptible de provoquer une infection de votre machine ou une récupération de vos données, c’est-à-dire vos identifiants et vos mots de passe."

"En fait, le logiciel malveillant peut être en arrière-plan dans votre ordinateur. Même si vous avez un antivirus, ce logiciel peut fonctionner entre deux mises à jour et dans ce cas, il ne sera pas forcément détecté, car les pirates informatiques sont très inventifs."

"Je conseille donc de lancer au moins une fois par semaine une analyse approfondie d’un ordinateur via l’antivirus. Souvent, un antivirus classique va voir les conséquences de la présence d’un logiciel, alors que l’antivirus Malwarebytes va chercher plutôt les outils qui pourraient être infectés par des sites malveillants."

9/ Où louer des films?

La plateforme Google Play et l’iTunes Store permettent de louer des films comme vous le feriez avec un décodeur. À titre d’exemple, le film "Tout le monde debout" en HD revient à 4,95 euros chez VOO et à 4,99 euros chez Proximus. Soit le même tarif proposé par l’iTunes Store et Google Play.

De manière générale, les films récents coûtent sur ces plateformes 4,99 euros en HD et 3,99 euros en SD. Pour les moins récents, il faut compter 2,99 euros. N’hésitez pas à surfer aussi sur Universciné. Les tarifs pratiqués sont les mêmes que la concurrence mais il propose en plus une carte prépayée qui donne droit à des locations à prix réduits.

Bon à savoir: actuellement les services VOD de Proximus sont uniquement disponibles sur son décodeur. "Mais nous travaillons pour permettre à nos clients de les regarder aussi via le web ou leur smartphone via l’application Proximus TV App", explique Fabrice Gansbeke.

10/ C’est quoi l’IPTV?

Vous avez probablement déjà vu sur les réseaux sociaux de la publicité pour un boîtier connecté à Internet qui permet de transformer votre télévision en Smart TV et d’avoir accès à plus de 1.000 chaînes pour quelques dizaines d’euros par an. Ne cédez pas aux sirènes de ce système. C’est complètement illégal vu qu’il s’agit d’un détournement des flux télévisuels. De plus, ces boîtiers peuvent contenir des logiciels malveillants chargés de récolter vos données. Vous voilà prévenu.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content