Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Où et comment vendre en seconde main sur mobile?

Oubliez les brocantes, les vides-greniers et les vieux sites web! La vente (ou l’achat) de biens de seconde main se fait désormais en moins d’une minute et de quelques clics depuis un smartphone. Découvrez un aperçu des apps qui se livrent une véritable bataille pour conquérir ce marché.
©shutterstock
"2ememain.be rassemble désormais la plus grande communauté belge d’acheteurs et de vendeurs."
Petra Baeck
Responsable marketing et clients de 2ememain.be

Kapaza! C’est le nom d’une des premières victimes de la guerre impitoyable qui oppose les différents acteurs du marché des biens d’occasion. Le 13 mai dernier, cette plateforme d’annonces gratuites a définitivement cessé ses activités au profit de 2ememain.be (qui a repris une partie de sa clientèle). "2ememain.be rassemble désormais la plus grande communauté belge d’acheteurs et de vendeurs", explique Petra Baeck, responsable marketing et clients du site. 60.000 nouvelles annonces en moyenne sont postées chaque jour. "Nous recensons actuellement près de 4,9 millions d’annonces tant pour des biens que pour des services", ajoute-t-elle.

Les moyens de paiement à privilégier/à éviter
  • En cas de rencontre, du cash fera évidemment l’affaire, surtout pour de petites sommes.
  • Pour la remise de plus gros montants, privilégiez le paiement instantané via des apps comme Bancontact, Payconiq, PayPal ou encore SEQR.
  • Si l’acheteur réclame une livraison, n’acceptez qu’à condition d’avoir d’abord été payé: soit par virement, soit via un compte Payconiq, PayPal ou SEQR.
  • N’acceptez jamais les transferts d’argent via Western Union.
  • Vérifiez toujours le solde de votre compte PayPal depuis l’app car de faux e-mails circulent.

Le leader du marché belge n’entend pas perdre la bataille qui est en train de se jouer dans le domaine du mobile. "Nous améliorons constamment les fonctionnalités de notre application car nous souhaitons qu’elle soit de plus en plus utilisée. Par exemple, l’an dernier, nous avons ajouté une fonction ‘chat’. Cela permet à nos utilisateurs de se passer des appels téléphoniques ou des e-mails pour communiquer. Tout se passe désormais au sein du même environnement ! "

Une stratégie qui semble payante. Chaque semaine, environ 300.000 utilisateurs ont recours à l’app de 2ememain.be. C’est d’ailleurs devenu le moyen principal d’accès à cette plateforme. "67% de notre trafic provient désormais des appareils mobiles (47% via l’app et 20% via le m-web). Notre plateforme est donc largement considérée comme ‘mobile first’."

Les concurrents

Deux nouveaux acteurs quasi 100% mobiles ont entretemps débarqué sur le marché: l’américain Letgo et le belge Scell. Les annonces de Scell sont également disponibles depuis un ordinateur (ce qui n’est pas le cas de Letgo).

Mais il faut bien l’avouer, l’expérience utilisateur est nettement plus agréable sur un mobile.

Scell

Le leitmotiv de Scell, cette nouvelle app belge, c’est de permettre à ses utilisateurs de mettre des articles en vente sur sa plateforme en moins de 40 secondes! Hors délai d’inscription pour une première utilisation, la publication d’une annonce ne dépasse de fait pas une minute.

conseils

Comment maximiser vos chances

 Photos: si possible, ne vous contentez pas d’une seule photo. Multipliez les prises de vues sous différents angles. "Une annonce avec une bonne photo reçoit 5 fois plus de visite que si elle n’en n’avait pas", selon Letgo. Préférez la lumière naturelle et évitez le flash.

 Titre: Il est au moins aussi important que la photo. Pour Letgo, "un bon titre se compose du type de produit, de la marque et du modèle".

 Description: donnez le plus de détails possible sur l’état (neuf ou d’occasion), les accessoires joints, etc. Que ce soit un vêtement ou un meuble, donnez les tailles exactes et les matières qui le composent. Si c’est un appareil électronique, donnez un maximum d’informations sur ses caractéristiques techniques. "Pensez comme un acheteur, quelle information aimeriez-vous avoir sur le produit pour l’acheter?", ajoute Letgo.

 Argumentation: précisez pourquoi vous vendez l’objet. Par exemple, "pour cause de double emploi", "cadeau de Noël non désiré", etc.

  Prix: vérifiez toujours le prix affiché pour des objets similaires avant de fixer votre propre prix. "Rappelez-vous que pour les acheteurs, le prix est l’un des aspects les plus importants. Tout le monde cherche une bonne affaire", conclut Letgo.

En pratique, il suffit d’ouvrir l’app, de photographier directement l’article à mettre en vente, puis de rédiger une description, de fixer un prix, de publier et c’est en vente. Simple, rapide, efficace!

Contrairement aux autres apps, Scell ne permet pas de télécharger des photos depuis votre galerie d’images, ce qui donne une dimension authentique à l’objet photographié et mis en vente.

L’app ne permet pas non plus de faire une recherche dans un rayon de "x" km autour de vous. D’où l’importance d’utiliser un maximum de hastags (#) dans la description afin de maximiser les chances de vente. Par exemple, "#table basse en #chêne disponible à #wavre 120cmx80cmx45cm #meuble #limal #brabantwallon #décoration." Cela permettra à ceux qui cherchent une table basse de salon (ou toutes sortes de meubles) à proximité de chez vous de trouver votre annonce.

Cette app est 100% gratuite, sans aucune commission. Elle ne dispose pas d’un système de paiement. Les acheteurs et les vendeurs doivent donc s’arranger entre eux (voir encadré).

Facebook

C’est un peu de cette manière que fonctionnent les groupes de ventes sur Facebook (accessibles eux-aussi en mode mobile depuis l’app de ce géant du web) : pas de système de paiement et un arrangement à l’amiable.

Pour accéder aux annonces de ces groupes (tant pour les acheteurs que pour le vendeurs), il faut au préalable en devenir membre (alors que sur Scell ou Letgo, n’importe qui a accès à l’ensemble des annonces postées sans aucune restriction). Dans le cas de l’exemple de la table basse, il serait judicieux de s’inscrire dans le groupe "100% DECO" qui compte près de 40.000 membres!

Petite astuce: si vous vous situez du côté des acheteurs et que vous souhaitez absolument acquérir une table basse d’occasion pour meubler votre salon, basculez sur la version américaine de Facebook en changeant la langue depuis les paramètres d’utilisation. Sélectionnez "English (US)".

Ensuite tapez "table basse" dans le moteur de recherche et bingo, vous verrez toutes les annonces qui ont trait à ce type de meuble. Libre à vous de taper d’autres mots-clés pour limiter le champs des recherches. Par exemple, "table basse limal".

©Facebook

Letgo

En revanche sur Letgo, il y a moyen d’appliquer différents filtres pour les recherches : prix minimum, prix maximum, catégories, localisation.

Côté vendeur, à la différence de Scell, Letgo permet de poster plusieurs photos et en provenance cette fois-ci de la galerie d’images. De plus, le temps mis pour réaliser une publication est au moins aussi rapide que sur Scell.

Le côté ludique de cette app, c’est qu’il suffit de se géolocaliser pour trouver toutes les offres à proximité.

En conclusion

Une plateforme n’est pas meilleure que les autres. Si vous souhaitez absolument vendre l’un ou l’autre bien neuf ou d’occasion, multipliez vos chances de les liquider rapidement en postant la même annonce sur ces différentes plateformes. Cela ne vous coûtera pas un euro. À moins de booster la publication, une option uniquement disponible via 2ememain.be et dont le prix varie selon les catégories. C’est bien connu, parfois pour gagner de l’argent, il faut d’abord en investir…

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés