Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Quel est le prix d'un terrain à bâtir dans votre commune?

Le prix au m² d’un terrain à bâtir varie énormément d’une province à l’autre et d’une commune à l’autre. Consultez sur notre carte les prix moyens appliqués dans votre commune.
Publicité
©Photo News
Carte interactive

Découvrez ici le prix moyen des terrains à bâtir dans votre commune. 

Le bureau d’étude de Crombrugghe & Partners a analysé les derniers chiffres disponibles sur Immovlan.be (3e trimestre 2016) pour établir des tendances en termes d’offres et de prix des terrains à bâtir échangés sur le marché secondaire.

Le prix moyen annoncé pour un terrain à bâtir de référence de six ares dans le sud de la province de Namur (Hastière/Viroinval) ou de Hainaut (Chimay) oscille actuellement entre 22.500 et 24.000 euros hors frais d’enregistrement. Pour la province de Luxembourg, dans les zones les moins recherchées, les montants demandés (5.100 annonces répertoriées) sont à peine plus élevés. À titre comparatif, l’incidence foncière moyenne pour un terrain à bâtir standard de six ares culmine à près de 100.000  euros à Wavre et à 126.000 euros à Waterloo. "Mais dans cette commune précise, la bourgmestre actuelle, Florence Reuter, a pratiquement établi un moratoire sur tout nouveau projet tant qu’un nouveau schéma de développement ne sera pas validé par le conseil communal", indique un courtier immobilier du coin. Comme quoi, même là où le candidat à la construction doit mettre le prix fort pour son assise, les choses ne sont pas simples pour autant. 

Bruxelles et son Hinterland toujours plus prohibitifs

Fin 2016, 700 terrains à bâtir étaient affichés à la vente sur le site Immovlan.be. Autant dire rien du tout, comparé aux quelque 69.000 offres répertoriées au niveau belge.

C’est bien sûr à l’ouest et au nord de la capitale que la toute grande majorité (600) de ces terrains est concentrée. Le prix de référence pour un petit terrain de 3 ares avant d’y poser une brique? Entre 150.000 et 190.000 euros hors frais. Soit, si on y ajoute les frais et aménagements divers (raccordements), quasi le prix d’une habitation neuve. Et une ardoise qui pousse les candidats à la propriété vers le marché secondaire (occasion) ou le clé sur porte, s’ils en ont les moyens.

Le bilan chiffré est parlant à échelle régionale: en 2014, dernière année répertoriée par le SPF Économie, il s’est échangé 119 terrains dans les 19 communes bruxelloises. Ce nombre ne cesse de chuter depuis dix ans. Dans cette peau de chagrin, rien d’ailleurs ne permet de chiffrer exactement la proportion des transactions effectuées par des particuliers et par des promoteurs immobiliers, omniprésents sur le marché de la capitale aujourd’hui.

Lire notre dossier complet dans le Guide Ma maison, ce samedi avec L’Echo. 

Guide Ma Maison

Construire la maison de vos rêves en 8 étapes

• Les problèmes que vous risquez de rencontrer et comment y faire face 
• Les subtilités du crédit logement
+ Le marché des terrains, les normes énergétiques, les avantages fiscaux et autres facteurs influençant vos choix. 

Le Guide 'Ma Maison' est paru le 18 février. Cliquez ici pour le lire au format PDF.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés