Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Votre salaire va augmenter en octobre et en janvier

Le pouvoir d’achat de près de 420.000 employés augmentera ce 1er octobre de 1,1%. Mais sous quelle forme? Quid de l’indexation salariale de janvier?
©Bloomberg

Tous les employés de la plus grande commission paritaire du pays, la CP 200 (ou commission paritaire auxiliaire pour employés), le savent: les salaires ne sont adaptés qu’une fois par an sur la base de l’inflation et cette adaptation a toujours lieu au mois de janvier! "Et selon les prévisions actuelles, les salaires de la CP 200 devraient être indexés de 2,04% au 1er janvier 2018 (contre 1,13% en 2017, ndlr)", réagit Jean-Luc Vannieuwenhuyse, conseiller juridique chez SD Worx.

2,04%
L’indexation prévue en janvier pour les salaires de la CP 200 selon une première estimation.

Or, il est également question d’une augmentation de 1,1% ce 1er octobre pour ces mêmes employés! D’où vient-elle? De l’accord interprofessionnel (AIP) de ce début d’année! Afin que les entreprises belges restent compétitives, cet accord prévoit entre autres la possibilité d’une hausse salariale de 1,1%, hors indexation et hors augmentations barémiques pour les années 2017 et 2018.

Cet accord a depuis servi de base aux négociations au niveau des secteurs. "Ce qu’il est important de comprendre, c’est que c’est un maximum et que surtout, il n’y a aucune obligation pour un secteur et/ou pour un employeur d’accorder une telle augmentation", explique Jean-Luc Vannieuwenhuyse.

Mais pour ce qui concerne la CP 200, la norme salariale maximale prévue par l’AIP sera mise en œuvre de façon maximale cette année. "En d’autres termes, les barèmes et les salaires réels augmenteront de 1,1% à partir du 1er octobre 2017 pour tous les employés, quelle que soit leur fonction dans l’entreprise", d’après le Syndicat des employés, techniciens et cadres (SETCa) de la FGTB.

"Cela signifie aussi que l’augmentation de 1,1% vaut pour les années 2017 et 2018, précise l’expert de SD Worx. Donc, Si on augmente encore les salaires de 1,1% en 2018, la norme salariale serait alors dépassée."

Avantage équivalent

Cette augmentation de pouvoir d’achat de 1,1% ne se fera pas forcément sous forme de salaire. En effet, l’employeur peut aussi opter pour une autre augmentation du pouvoir d’achat équivalente, qui doit être conclue avec la délégation syndicale au plus tard pour le 30 septembre. En revanche, dans les entreprises sans délégation syndicale, chaque employé doit être informé par écrit d’une conversion éventuelle.

©RV DOC

Erwin De Deyn, du Syndicat des employés, techniciens et cadres de la FGTB (SETca), s’attend à ce que la grande majorité des entreprises choisisse l’augmentation salariale, comme par le passé. "Un autre choix doit de toute façon correspondre au 1,1% d’augmentation", précise-t-il. Ces avantages équivalents peuvent par exemple être des éco-chèques, des titres-repas, une assurance groupe ou un plan cafétéria.

Attention, si votre entreprise vous a déjà accordé un avantage ou une augmentation salariale individuelle dans le courant de l’année 2017 (par exemple, une augmentation salariale le 1er janvier 2017), elle pourra la déduire de ce 1,1%, préviennent les experts de Securex.

[Suivez Caroline Sury sur Twitter en cliquant ici]

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés