Le Bel20 prend 1,38% grâce à Suez, GBL et Dexia

Bruxelles (L'Echo) La Bourse de Bruxelles est montée en puissance au fil de la journée portée par la spéculation entourant le titre Suez suite au retrait d'E.ON de la course au rachat d'Endesa. L'indice Bel20 a à nouveau franchi le cap des 4.500 points gagant 1,38% à 4.547,42 points. C'est Suez qui mène la danse (+2,58%) suivie par Umicore (+2,54%), GBL (+2,40%) et Dexia (+2,25%). Des quatre valeurs de l'indice qui ont clôturé la séance dans le rouge c'est UCB qui acte le recul le plus marqué (-1,71%).

Hors indice, on peut signaler les progressions de Sipef (+5,66%) et de Punch International (+4,03%).

BOURSES EUROPEENNES

Parmi les autres places financières européennes on peut relever les gains de 1,56% du Dax allemand, de 0,80% du Footsie londonien et de 1,18% du CAC40 parisien. L'indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a terminé mardi sur un record, progressant de 1,51% à 14.953,2 points contre 14.730,8 points lundi.

STATISTIQUES

Les promesses de vente de logements existants aux Etats-Unis ont progressé de 0,7% en février par rapport à janvier après une baisse de 4,2% le mois précédent, a indiqué mardi le groupement national des agents immobiliers (NAR). L'indice s'est établi à 109,3 points en février après 108,5 points le mois précédent. Sur un an, les promesses de ventes sont en baisse de 8,5%. La NAR a expliqué la faiblesse de la progression de février par le mauvais temps qui a découragé les acheteurs.

VALEURS

SUEZ +2,58% à 40,57 EUR

L'annonce de l'échec de l'offre publique d'achat (OPA) de l'électricien allemand E.ON sur l'espagnol Endesa a alimenté des nouvelles rumeurs de consolidation dans le secteur de l'énergie et a stimulé les valeurs énergétiques sur les marchés européens. Les investisseurs estiment qu'EON pourrait s'intéresser à de nouvelles cibles après l'échec de son offre de 42,3 milliards d'euros sur Endesa, remporté par Enel et son allié espagnol Acciona.

L'analyste de KBC Securities Koen Dierckx maintient sa recommandation à " accumuler " concernant le titre du groupe énergétique franco-belge Suez. Il conserve aussi son objectif de cours à 41 euros.

" Suez est en forte progression, sans raison spécifique. Suite à l'échec de son OPA sur Endesa, EON pourrait regarder vers d'autres dossiers. Des gens pensent que Suez serait un des candidats visé par EON, mais le scénario est trop enthousiasmant " a déclaré Koen Dierckx ." Je serais surpris qu'EON lance une autre offre avant un certain temps " a ajouté l'analyste.

AvH/CFE -0,02% à 65,99 euros/+3,42% à 1.209,99 euros

-Le groupe de construction CFE et le holding anversois Ackermans & van Haaren (AvH) ont renouvelé, le 6 mars dernier, leur convention de contrôle conjoint sur DEME pour une nouvelle période de 5 ans. Les deux actionnaires détiennent chacun 50% du groupe de dragage.

-Les actionnaires de CFE sont toutefois invités à assister à une assemblée générale spéciale qui se tiendra le 3 mai. Ils devront en effet se prononcer sur un article de cette convention qui prévoit la marche à suivre en cas de changement de contrôle d'un des deux partenaires. Dans un tel cas de figure, l'autre partie bénéficie d'un délai de six mois pour résilier la convention.

-"Il s'agit de la même convention d'actionnaires que la précédente, nous a précisé Jacques Ninanne, le directeur financier de CFE. Il n'y a rien de changé.

AUXIMINES +4% à 910 EUR / BREDERODE +1,45% à 31,45 EUR

- La société Holdicam qui est depuis peu contrôlée par la STAK ("stichting administratiekantoor") Holdicam a acquis 228.332 titres Auximines faisant passer sa participation de 28,31% à 74,84% dans le holding de contrôle de Brederode. C'est auprès de Pierre van der Mersch, actuel président de Brederode, qu'Holdicam a acquis un grande partie de ces titres (181.626 soit 37,01% du capital).

- " Cette cession se situe dans une optique de regroupement de l'actionnariat et de simplification de la chaîne de contrôle de la société ", a précisé Pierre van der Mersch.

- Holdicam justifie les acquisitions successives d'actions supplémentaires d'Auximines par sa volonté d'acquérir le contrôle de la société dans le but d'assurer la stabilité de l'actionnariat à long terme.

RETAIL ESTATES -0,11% à 46,50 EUR

- La Sicafi spécialisée dans des investissements dans des complexes commerciaux situées en périphérie, ajoute trois surfaces commerciales à son portefeuille immobilier. Les acquisitions représentent un montant total de 10,46 millions d'euros et seront financés par l'émission de nouvelles actions.

- Situées à Anvers (Merksem), Gand (Gentbrugge) et Ninove, les surfaces commerciales représentent une superficie de 10.834 m² pour un revenu locatif de 657.000 euros, soit un rendement initial de 6,28%. La première est louée à s.a. Fun Belgium (jouets et articles de saison) et les deux autres à la s.a. Muys (vêtements et chaussures).

GIMV +0,02% à 48,50 EUR

- La société de capital à risque flamande GIMV a pris une "participation importante" dans l'entreprise néerlandaise de logiciels Human Inference (CRM, ERP...).

- Cette transaction, dont le montant n'a pas été révélé, "consiste en un secondary buy-out mené par GIMV, avec IRIS Capital en tant que co-lead", précise la société d'investissement

OPTION +2,18% à 14,06 EUR

- L'entreprise belge Option, spécialisée dans la production de liaisons internet sans fil, a conclu un contrat avec l'entreprise de télécommunications canadienne Rogers Wireless.

- Rogers Wireless est le plus grand fournisseur de communication sans fil du Canada. "Avec Roger Wireless, nous augmentons notre influence au niveau mondial jusqu'au Canada", a déclaré Jan Callewaert, administrateur délégué d'Option.

DE ROUCK GEOMATICS -5,47% à 4,49 euros

- La société belge de cartographie De Rouck Geomatics, qui était entrée sur Alternext il y a 8 mois avec l'aide de Leleux Associated Brokers à 9 euros par action, en levant 3 millions d'euros, notamment grâce au potentiel de ses GPS, a décidé d'abandonner purement et simplement cette activité. Son objectif? Un retour aux bénéfices en 2008.

- Par ailleurs, la société belge tout comme l'entreprise néerlandaise Envipco Holding et l'italienne Gruppo Formula n'a pas publié à temps ses résultats annuels.

ATENOR -0,47% à 42,25 EUR

- Degroof a augmenté son objectif de cours à 46 euros (44).

- Sa recommandation sur la valeur reste à acheter.

ARTHUR = 2,51 EUR

- Le producteur de sous-vêtements et de vêtements d'intérieur Arthur est parvenu à renouer avec la croissance de son chiffre d'affaires au cours de l'exercice 2006. Celui-ci se clôture ainsi sur un chiffre d'affaires de 17,39 millions d'euros en progression de 2,5% sur les 16,97 millions de l'exercice précédent. L'Ebitda se redresse et s'établit à 1,86 million d'euros en hausse de 12,9% sur le 1,65 million de 2005.

- Le résultat net (part du groupe) avant impôts s'inscrit par contre en fort recul (-37,9%) à 344.000 euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés