Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Les employeurs peuvent être rassurés quant au rendement de nos assurances de groupe"

Heidi Delobelle, AG Insurance ©Studio Dann

Alors que les marchés boursiers ont atteint un sommet en 2019, le taux des obligations d'État belges à 10 ans a plongé sous zéro. Et pourtant, AG, en tant qu'assureur pension, affiche toujours de confortables rendements, tant dans la branche 21 que dans la branche 23.

AG est l'un des rares assureurs à proposer encore à ses clients aussi bien des assurances de groupe de la branche 21 que de la branche 23. Et dans ces deux catégories, 2019 fut un grand cru, souligne Heidi Delobelle, directrice Employee Benefits & Health Care chez AG Insurance.

Ces clients, qui sont-ils exactement?

Il s'agit d'entreprises qui ont souscrit chez nous une assurance de groupe pour leurs employés dans la branche 21, dans la branche 23 ou dans une combinaison des deux.

Quelle est l'importance des produits de la branche 21 en cette période de faibles taux d'intérêt? 

Si vous observez l'ensemble du marché, vous constaterez qu'environ 95% des réserves des assurances de groupe sont investies dans des produits de la branche 21.

N’est-ce pas étrange? Il s’agit par définition d’investissements de long terme. Autrement dit, ils ont assez de latitude pour contrer la volatilité du marché et espérer réaliser un rendement plus élevé.

“Dans la branche 21, nous couvrons à l'avance toutes les garanties de rendement grâce à des actifs à intérêts fixes, ce qui immunise nos réserves contre les fluctuations de taux.”
Heidi Delobelle
directrice Employee Benefits & Health Care chez AG Insurance

En effet, nos engagements s'inscrivent dans le long terme, souvent sur 30 ou 40 ans. Par comparaison, l'environnement actuel de faibles taux d'intérêt est un phénomène assez récent. En outre, les employeurs sont tenus par la loi sur les pensions complémentaires (LPC) de garantir un rendement minimal sur les cotisations versées, soit 1,75% aujourd'hui. Traditionnellement, la plupart des employeurs ont simplement pris le parti de la sécurité et opté pour des produits à rendement garanti, généralement complétés d'une participation bénéficiaire. Toutefois, nous avons constaté une récente évolution, précisément parce que les produits de la branche 21 sont en butte à des taux d'intérêt très bas. Dans le cas des nouvelles assurances de groupe souscrites chez AG, 20% des montants sont investis dans des produits dont le rendement est directement lié aux investissements sous-jacents: la branche 23. Nous sommes pionniers dans ces produits depuis 1993. Avec 42% de part de marché de l'assurance de groupe de la branche 23, AG est le leader de ce segment, tout comme dans la branche 21 d'ailleurs.

Le taux d'intérêt du marché est bien inférieur à l'obligation de 1,75% de la LPC. Par conséquent, de nombreux assureurs ne proposent même plus de branche 21. Ce n'est pas votre cas.

Et ce n'est pas tout. Ces dernières années, notre rendement total net minimal– participation bénéficiaire comprise – a largement couvert l'obligation de la LPC. En 2019, ce rendement total s'élève même à 2,25%. En outre, nous offrons à nos clients des perspectives claires pour les années à venir. Depuis 2013, nous sommes le seul assureur à annoncer les rendements minimaux pour l’année à venir et les suivantes. La semaine dernière, par exemple, nous avons informé nos clients que nous atteindrons un confortable rendement total en 2020 et 2021. Comme par le passé, nous avons constitué les provisions nécessaires à cet effet.

De quelle façon?

“Aujourd'hui, le marché boursier flirte avec les sommets et l'intérêt pour les formules de la branche 23 va grandissant.”
Heidi Delobelle
directrice Employee Benefits & Health Care chez AG Insurance

Quelque 20% de notre portefeuille est investi dans l'immobilier, les actions, les prêts d'infrastructures et autres. Ce qui ajoute du piment à nos investissements. Cela dit, notre stratégie obligataire buy and hold est tout aussi importante. Nous avons toujours couvert à l'avance toutes les garanties de rendement données dans le passé grâce à des actifs à intérêts fixes. Par conséquent, que les taux d'intérêt sur le marché augmentent ou baissent, cela ne fait pratiquement aucune différence pour notre portefeuille existant: tous les engagements sont couverts au juste taux d'intérêt et pour la juste durée. Les obligations que nous avons en portefeuille dans ce cadre arriveront bien sûr à échéance à un moment donné, mais au même moment, les employés envers lesquels nous avons pris ces engagements partiront à la retraite.

Pour les nouvelles affaires, il faut évidemment offrir des garanties que nous pouvons couvrir sur le marché – dans le cas contraire, nous compromettrions la position saine d'AG. Or, il est essentiel que nous nous comportions en bon père de famille! Par exemple, AG compte réduire le rendement garanti pour les nouveaux engagements de pension de 0,75% à 0,50% à partir du mois d'avril. Les anciennes garanties resteront bien sûr inchangées, mais les nouvelles garanties doivent se conformer au taux d'intérêt à long terme du marché.

Et celui-ci est historiquement bas. Ce facteur rend-il les produits de la branche 21 moins attrayants?

Tout est relatif. Comme je l’ai indiqué, nous pouvons, pour nos contrats de la branche 21 et au moins jusqu'à la fin de 2021, offrir un rendement total garanti intéressant. Les clients désireux de courir un risque supplémentaire peuvent se tourner vers la branche 23, non sans une réflexion préalable.

Aujourd'hui, le marché boursier flirte avec les sommets et l'intérêt pour les formules de la branche 23 va grandissant. Nous proposons plusieurs produits innovants qui conjuguent le rendement des actions avec le souci de sécurité de nos clients. La formule Lifecycle, par exemple, est certes un produit de la branche 23, mais elle ajuste automatiquement le profil de risque à mesure que l'horizon d'investissement se réduit. Nous avons également des plans Cash Balance, par lesquels l'employeur garantit lui-même un rendement à ses employés, tandis que ses actifs sous-jacents sont gérés par nous dans une branche 23 et/ou 21. Ce type de produit innovant s’il existe depuis un certain temps déjà, est réellement en train de percer.

Qu'en est-il de la garantie LPC dans les formules de la branche 23?

Notre fonds Rainbow Green, qui est un produit de branche 23 composé à 50% d'actions et à 50% d'obligations, a réalisé un très appréciable rendement de 15,37% l'année dernière. En 2018, il avait fléchi de 7,7%, et certains employeurs avaient donc été contraints de prévoir une compensation cette année-là. Le facteur volatilité est réel. Ceci étant dit, le rendement moyen s'est élevé à 5,5% au cours des 10 dernières années. À long terme, le rendement est donc plus que suffisant pour la garantie LPC. Même s'il faut toujours tenir compte de la volatilité.

Que conseillez-vous à vos clients?

Analysez votre expérience et vos connaissances en matière d'investissements, estimez votre budget à l'avance et les ressources financières à votre disposition. L'employeur est le mieux placé pour décider du type d'assurance collective qu'il souhaite.

Je recommande aux clients de définir, en concertation avec leurs interlocuteurs habituels, ce dont ils ont besoin et ce qu'ils peuvent gérer. L’essentiel pour nous est de pouvoir rassurer nos clients de la branche 21: cette année et l'an prochain, ils bénéficieront encore d'un confortable rendement total minimum. Mais s'ils le souhaitent, nous pouvons leur proposer un assortiment de produits de la branche 23. Et même une combinaison des deux. Il y en a pour tous les goûts.

Technologie et durabilité avant tout

Les régimes de retraite complémentaire comptent parmi les principaux avantages sociaux qu'un employeur peut offrir à ses employés. Parallèlement, il s’agit de produits complexes. Il n'est pas toujours facile pour l'employeur de mettre en avant ses efforts en la matière. “Nos contacts avec les employeurs sont depuis longtemps digitaux”, indique Heidi Delobelle. “L'employeur peut presque tout décider par voie numérique. Faire ce pas vers l'assuré n'a pas été facile, néanmoins. Avec My Global Benefits, nous avons joué un rôle de pionnier dans ce domaine, très en avance sur nos concurrents.”

“L'employé peut consulter ses couvertures individuelles à tout moment, qu'il s'agisse d'une assurance vie ou décès, à l’instant T comme à l’occasion de son départ à la retraite – c'est le cas depuis plusieurs années. L’an dernier, cependant, nous sommes allés beaucoup plus loin. Depuis la fin 2019, en effet, toute personne proche de la retraite peut gérer le versement de son capital de pension par voie numérique. Et c'est un succès: plus de la moitié des affiliés optent déjà pour les opérations en ligne.”

Intérêt pour la communauté et l’environnement

Outre la technologie, AG s'intéresse à la dimension durable de ses investissements. “C'est dans notre ADN”, pointe Heidi Delobelle. “Nous voulons être durables dans nos propres activités comme vis-à-vis de notre personnel. Dès lors, pourquoi ne pas l'être dans notre politique d'investissement? Lorsque nous choisissons nos investissements, nous tenons compte de leur impact sur la société et l'environnement.”

AG a signé l'UNPRI, les Principes des Nations Unies pour l'investissement responsable. Cela signifie qu'AG n'investit que dans des actifs qui obtiennent de bons résultats selon les facteurs ESG (environnement, social, gouvernance). Sa préoccupation pour la communauté se traduit en outre par des investissements dans des projets d'infrastructure tels que la construction de la ligne de tramway de Liège et le projet Scholen van Morgen. AG investit également dans le Fonds d'infrastructure belge, se concentrant dans ce cadre sur les énergies renouvelables, le stockage de l'énergie et le transport urbain.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.