Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Développement urbain: le luxe par la qualité des espaces

Thierry Collard, CEO d’Eiffage Development

Appartements avec terrasses ou balcons, services intelligents et proximité de la dynamique urbaine sont l’une des signatures d’Eiffage Development. La filiale d’Eiffage Benelux n’a pas attendu les effets de la crise sanitaire sur le marché et pour proposer des logements spacieux. Le renouveau urbain tant attendu.

Selon le modèle unique du constructeur-promoteur du Groupe, Eiffage Development a la volonté de redonner du souffle à des quartiers qui n’attendent que d’émerger. Le dénominateur commun de chaque projet? La collaboration étroite entre les entreprises locales du groupe Eiffage. “Les appartements issus de nos projets immobiliers s’inscrivent dans la tranche supérieure du moyen de gamme”, souligne Thierry Collard, CEO d’Eiffage Development. “Des biens abordables qui offrent une vraie valeur ajoutée sur le long terme. Car si d’aucuns aiment faire référence à la notation AAA de certains quartiers, le vrai luxe est à mes yeux l’espace, et plus particulièrement la qualité des espaces. Nous croyons en des projets qui stimulent le bien-être des occupants et des riverains.” 

De Green Front à Bruges à Idesya au Luxembourg

Parier sur de nouveaux quartiers: une stratégie gagnante pour l’immobillier d’Eiffage Benelux, qui confirme un chiffre d’affaires moyen de 30 millions d’euros sur les cinq dernières années. Ces quartiers émergent aux quatre coins de la Belgique et du Luxembourg. “Green Front est un excellent exemple, situé entre le canal Gand-Bruges-Ostende et la forêt de Lappersfort. Nous sommes partis d’un quartier de seconde ligne pour le développer en un projet visionnaire. Après avoir réalisé une première phase de 45 appartements, les deux anciens bâtiments du site voisin Verhelst ont laissé place à un nouveau pôle de commerces et de 56 magnifiques appartements.” 

Thierry Collard parle également avec beaucoup d’enthousiasme de la future résidence Idesya à Belval. Un modèle de coliving au Luxembourg dans le cadre d’un master plan de réaménagement du site d’ArcelorMittal. “Ici, et après avoir réalisé une résidence privée pour étudiants " Galileo ", nous exprimons le renouveau urbain grâce à un bâtiment moderne qui s’articule autour d’une place centrale accordant la priorité aux espaces piétonniers. Mais surtout par une mixité des fonctions, en développant du parking, des commerces, des services et du logement coliving et individuel. Pour aller au bout des choses, nous avons même imaginé des terrasses vertes en toiture accessibles en privatif depuis les appartements.” 

“Nous croyons en des projets qui stimulent le bien-être des occupants et des riverains”
Thierry Collard
CEO d’Eiffage Development

Audace des matériaux à Bordeaux, thalassothermie à Marseille

Au-delà de nos frontières, on retrouve le groupe Eiffage dans des projets durables plus inspirants les uns que les autres. À Bordeaux, la tour Hypérion et son mix bois-béton sur 17 étages culmine à 50 mètres de hauteur. Le bois: un symbole fort dans une stratégie bas carbone puisqu’il émet 25 % de CO2 en moins lors de la mise en place du gros œuvre. “C’est une excellente vitrine de nos compétences techniques et commerciales que nous ambitionnons implanter dans les quartiers en pleines restructurations sur nos territoires”, pointe Thierry Collard. “Cette cocréation globale déclinée localement rend chaque ville à ses  citoyens tout en permettant au promoteur de réaliser des ambitions devenues communes.” 

Eiffage s’exprime enfin à une échelle plus futuriste. En collaboration avec Euroméditerranée, l’entreprise a fait émerger Smartseille, un écoquartier de 2,7 hectares à Marseille. “Un projet avant-gardiste porté par la thalassothermie. L’eau de mer au large de Marseille est utilisée pour chauffer ou rafraîchir le quartier.” Une fois de plus, le groupe est le moteur de l’innovation dont chaque entité profite. 

Pour Thierry Collard et Eiffage Development, l’objectif est maintenant d’aller plus loin dans la mixité des projets et de réfléchir à la disruption immobilière. “Pourquoi ne pas ‘digitaliser l’immobilier en concevant des projets qui autorisent la réutilisation d’une structure existante en fonction des besoins immobiliers immédiats en maintenant une vision constructive à long terme? La mixité des fonctions peut certainement encore gagner du terrain afin que chaque espace construit puisse être totalement et continuellement utilisé… le développement durable passe par la chasse aux espaces -ne fussent que temporairement- inutilisés "

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.