Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Prudence et sélectivité sur le devant de la scène

Nicolas Forest, Chief Investment Officer de Candriam

Candriam

Au cours des derniers mois, on a attendu avec impatience de voir ce qui allait se passer dans le monde bancaire. La banque en difficulté Credit Suisse a été renflouée in extremis par UBS, et JP Morgan a récemment repris First Republic également en difficulté. La "crise bancaire" est-elle derrière nous?

Le secteur bancaire a été chahuté ces derniers mois de part et d’autre de l’Atlantique. Si la situation est bien différente de celle de 2008, la vitesse de réaction des banques centrales illustre également leur volonté de protéger le système bancaire. C’est davantage l’impact économique du resserrement des conditions de crédit qui doit encore être mesuré lors des prochains mois et qui guidera le sentiment de marché.

Publicité

La Banque centrale européenne (BCE) a ralenti le rythme de ses hausses de taux d'intérêt, mais a également déclaré que les taux d'intérêt vont encore augmenter. Qu'est-ce que cela signifie pour le climat d'investissement ?

L’inflation demeure élevée en Europe, ce qui devrait inciter la BCE à poursuivre sa politique restrictive avec au minimum deux hausses de taux en juin et juillet. Elle devrait alors envisager la fin de son cycle haussier et une accélération de la réduction de son bilan. Cela impactera tant la volatilité que la liquidité des marchés obligataires. C’est l’évolution de l’inflation en Europe qui permettra de juger si la BCE a réussi son pari. Si ce n’était pas le cas, de nouvelles hausses ne seraient pas sans effet sur l’appétit des investisseurs.

"Si nous prévoyons un atterrissage en douceur, nous resterons attentifs à la réussite de la BCE dans sa lutte contre l’inflation"

Nicolas Forest
Chief Investment Officer de Candriam

Quelles sont les principales menaces et opportunités pour l'ESG en 2023 ? Et comment les investisseurs devraient-ils s'adapter à ces menaces et à ces opportunités ?

Outre le rythme et la complexité de la réglementation, investisseurs et sociétés sont mis au défi sur leurs engagements en matière de durabilité. Les investissements verts doivent dès lors obligatoirement s’accélérer pour supporter la transition; les secteurs des biens et services aux collectivités et les industries devraient davantage en bénéficier. Enfin, les nouvelles règles de publication annuelle en matière de risque sociétal et environnemental apporteront plus de transparence pour l’investisseur.

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.