Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Plus jamais de pénurie grâce aux applications cognitives et aux algorithmes intelligents

Steven Lauwers, Senior Director chez Deloitte

Lorsque vous entendez l'expression “chaîne logistique”, vous pensez sans doute spontanément à un ensemble de marchandises qui doivent être transportées rapidement et à moindre coût. Pourtant, le concept va bien au-delà. Les entreprises qui œuvrent à une chaîne logistique orientée client, numérique et intelligente peuvent prendre une avance considérable sur la concurrence. C'est la conviction de Steven Lauwers et Kevin Overdulve, experts chez Deloitte.

Longtemps, les entreprises ont considéré leur chaîne logistique comme une séquence linéaire d'étapes qui devaient être réalisées le plus rapidement possible et, surtout, à moindre coût. Des facteurs tels que la “résilience” et “l'orientation client” étaient moins importants pour certaines entreprises. Celles qui appliquaient cette méthode sont confrontées à une dure réalité depuis un an et demi, affirment Steven Lauwers et Kevin Overdulve. En tant que Senior Director et Partner chez Deloitte, ils aident les entreprises à répondre à des questions stratégiques sur leur chaîne logistique et à mettre en œuvre les processus d'amélioration correspondants, des changements opérationnels à l’implémentation de systèmes SAP.

En segmentant leur chaîne logistique, les entreprises peuvent répondre aux besoins très spécifiques des clients.

Steven Lauwers
Senior Director chez Deloitte

Chaîne logistique agile

Supply chain reinvented

Dans une série de tables rondes, nous jetons un pont entre la technologie et divers aspects du monde des affaires.
Pendant ce deuxième livestream nous parlons de l'avenir de notre chaîne logistique avec Hans Schurmans (Proximus Logistics) et Johan De Lille (BMT). L'importance de la chaîne logistique va-t-elle augmenter et quel est la rôle de la technologie? Quel est l'impact sur le climat et l'économie circulaire? Les camions seront-ils remplacés par des méga-drones?

Regardez le débat complet

“Trois tendances ont émergé ces dernières années”, avance Kevin Overdulve. “La première est la prise de conscience par les clients que leur chaîne logistique est plus qu'un élément de coût. Aujourd'hui, ils considèrent réellement cette chaîne de production et logistique comme une part de leur proposition de valeur. En segmentant leur chaîne logistique, par exemple, ils peuvent répondre aux besoins très spécifiques des clients.”

La deuxième tendance, évoquée par Steven Lauwers , est la numérisation. Les capteurs connectés à l’internet via la 5G (IoT), par exemple, génèrent des données qui offrent à leur tour une meilleure vue d'ensemble sur le lieu où se trouvent les produits. Ils sont également à la base d'une troisième tendance: un regain d'intérêt pour l'agilité et la résilience.

“On nous demande de plus en plus de construire ce que l'on appelle des tours de contrôle”, prolonge Kevin Overdulve. “Soit un ensemble de tableaux de bord, de métriques et de systèmes de détection d'incidents permettant d'intervenir en temps réel, avec l'appui ou non de l'intelligence artificielle. Les entreprises élaborent un plan détaillé à l'avance et passent au suivant, alors qu'elles ne savent pas encore avec certitude si le plan initial a fonctionné.”

“Il est au moins aussi important d'ébaucher plusieurs scénarios”, ajoute Steven Lauwers. “Quel est l'impact de certaines décisions sur des domaines tels que les ventes, la chaîne logistique, la production, les finances? Autrefois, on devait souvent se contenter d’Excel pour cela, mais cela prenait trop de temps d’aligner les feuilles de calcul des différents départements. Trop fréquemment, les entreprises se rabattent sur des solutions manuelles ou des systèmes ERP, de planification et de business intelligence qui prennent chacun en charge une étape du processus. Il est donc souvent difficile de prendre effectivement les bonnes décisions.”

Identifier les pénuries à temps

L'écart entre les entreprises qui se numérisent et celles qui ne le font pas existe, mais dès que les premières commenceront à intensifier leurs expériences, ce fossé se creusera de manière exponentielle.

Kevin Overdulve
Partner chez Deloitte

Quiconque évoquait la chaîne logistique il y a trois ans n'aurait pu ignorer l'engouement pour la blockchain. En 2021, l'impact de la technologie est devenu plus clair, bien que le déploiement industriel d'applications concrètes soit encore attendu par de nombreux clients. “Il existe certes quelques cas d'utilisation pertinente autour du suivi et du repérage, mais en pratique, peu d'applications sont déjà en place et opérationnelles”, pointe Kevin Overdulve. “Ce qui provoque des changements majeurs, ce sont les applications cognitives, les systèmes intelligents qui s'ajoutent aux technologies existantes des entreprises qui offrent une visibilité end-to-end et peuvent automatiser les trade-offs dans la chaîne logistique.”

Ces applications extraient des informations sur la chaîne logistique de ces systèmes autonomes et les relient entre elles. Il est ainsi nettement plus facile pour les entreprises d'identifier les erreurs et de prendre des mesures pour y remédier. “Cela devient encore plus intéressant lorsque nous développons des algorithmes qui font appel aux dernières avancées en matière d'intelligence artificielle et de machine learning”, assure Kevin Overdulve. “Ils dotent l'application de la possibilité de prendre certaines décisions par elle-même. L'un de nos clients est une entreprise du secteur des produits de grande consommation. La gestion préventive des stocks est très importante pour eux: en bénéficiant au préalable d’un aperçu des éventuelles ruptures de stock, ils travaillent de manière plus rentable dans le domaine de la logistique et de la distribution. En même temps, grâce à ce système, ils peuvent augmenter considérablement leurs niveaux de service. Et c'est important si vous voulez tenir vos promesses de livraison au client.”

Kevin Overdulve, Partner chez Deloitte

“De cette façon, nous captons désormais les signaux qui pourraient indiquer une pénurie d'un certain produit. L'algorithme vérifie automatiquement de quelle façon l'éviter. Produire plus? Déplacer des produits d'une installation de stockage à une autre? Retourner chez le client et renégocier le contrat promis? Au final, l'algorithme calcule la réponse la plus valable. Puis l'application fournit une liste de recommandations et les raisons pour lesquelles telle proposition est privilégiée.”

Croissance exponentielle

Les applications cognitives, c'est-à-dire les systèmes intelligents qui s'ajoutent aux technologies existantes des entreprises et les rendent plus agiles, sont à l'origine de changements majeurs.

Kevin Overdulve
Partner chez Deloitte

Steven Lauwers cite l'exemple d'un leader mondial dans le secteur de la distribution de produits chimiques. Un secteur où les géants de la technologie, Amazon en tête, veulent dorénavant s'imposer. “Si l'entreprise voulait prendre de l’avance sur ses rivales, elle devait abandonner la distribution traditionnelle et utiliser la technologie pour se distinguer. Pour ce qui touche au last mile, il est très important de pouvoir tout suivre numériquement et de manière mobile.”

En connectant tous les chauffeurs à une plateforme en ligne, il est aujourd’hui possible de saisir des données en temps réel lorsqu'une livraison est effectuée. Ainsi certains événements peuvent être d’emblée pris en compte: embouteillages, changement de commande, problème de stock, etc.

“De nombreuses entreprises évoquent la numérisation et l’on a effectivement observé une multiplication des expérimentations ces trois dernières années”, souligne Kevin Overdulve. “Le plus grand défi consiste maintenant à transposer ces expériences à plus grande échelle et à les intégrer dans les opérations existantes. Le fossé entre les entreprises qui se numérisent et celles qui ne le font pas existe, mais dès que les premières commenceront à intensifier leurs expériences, ce fossé se creusera de manière exponentielle.”

Selon Steven Lauwers, beaucoup d’entreprises actualisent et harmonisent leurs systèmes et processus ERP. La numérisation joue un rôle majeur à cet égard: attention portée aux réseaux d'entreprises plutôt qu'aux interfaces point-to-point avec leurs partenaires, applications avancées d'analyse et d'exploration des processus, utilisation de capteurs IoT et d'appareils mobiles dans la production et la maintenance, robotique, etc.

Lire également
Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.