Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Qui veut innover doit oser partager ses données"

Hans Schurmans, Director Logistics Operations chez Proximus

Si vous voulez que les consommateurs fassent des choix éclairés dotés d’un impact sur la société, vous devez déployer une chaîne logistique intelligente. C'est l'avis de Hans Schurmans et Jan Simons, respectivement Director Logistics & Operations de Proximus et Head of Industry Market chez Ordina.

Lorsque Hans Schurmans a appris le 14 juillet que de vastes zones de la Belgique étaient inondées, il a immédiatement su que les équipes techniques de Proximus – et indirectement son équipe logistique – allaient devoir remplir une mission difficile. “Entre autres, la centrale électrique de Pepinster s'est retrouvée hors service et plus de 600 cabines de rue ont été endommagées, ce qui a bien sûr eu un impact considérable sur l'infrastructure du réseau”, avance le Director Logistics & Operations de Proximus.

Cependant, la charge de travail supplémentaire pour l'équipe logistique ne fut pas insurmontable. Proximus avait déjà été confrontée à d'autres écueils ces derniers mois – les conséquences technologiques de la crise sanitaire, pour ne citer que celles-ci. Or, grâce à une chaîne logistique bien pensée, elle est à chaque fois parvenue à maîtriser la situation. “Pendant les confinements, notre entreprise a été considérée comme un service essentiel. Tout le personnel de Proximus travaillait à domicile, à l'exception des équipes opérationnelles de terrain, dont la mienne. Les gens avaient encore besoin de nouveaux modems pour pouvoir travailler à domicile! Le volume dans les entrepôts a augmenté de 20%, tandis que la productivité chutait de 15% en raison des règles de distanciation.”

Publicité

Centraliser le maximum d’activités ne présente que des avantages en termes d'efficacité opérationnelle et de coûts, et nous offre d'investir massivement dans la durabilité.

Hans Schurmans
Director Logistics & Operations chez Proximus

Trois chaînes logistiques en une

La chaîne logistique de Proximus se divise en trois catégories. Le grand public est en contact quotidien avec les deux premières: les appareils mobiles disponibles dans la boutique Proximus et les appareils fixes, tels que modems et décodeurs. La troisième catégorie est au moins aussi essentielle, puisqu’il s'agit des infrastructures critiques nécessaires aux réseaux mobiles et sans fil, notamment.

“Une chaîne logistique aussi complexe est un défi mais pas une exception”, déclare Jan Simons, Head of Industry Market chez Ordina. Celle-ci accompagne les entreprises dans la mise en place d'une chaîne logistique numérique, depuis l’élaboration d’une vision jusqu’à l’installation d’un back-end solide pour des analyses et des automatisations intelligentes. “La difficulté ne réside pas tant dans la mise en œuvre de systèmes et de processus pour les différentes parties, que dans l'obtention d'une vue d'ensemble. Ce n'est qu'à ce moment-là que vous pouvez recueillir des informations et prendre des décisions intelligentes ou améliorer des processus inefficaces.”

Jan Simons, Head of Industry Market chez Ordina

Pour Proximus, le cœur battant de la logistique se trouve à Courcelles, dans son entrepôt de 22.000 m². “Centraliser le maximum d’activités ne présente que des avantages en termes d'efficacité opérationnelle et de coûts, et nous offre d'investir massivement dans la durabilité”, déclare Hans Schurmans. Lors d'une table ronde organisée le 22 septembre, ce dernier a déjà souligné qu'outre la continuité des activités, la durabilité sera au centre des préoccupations dans les années à venir.

Il est important, en tant qu'entreprise, d'avoir un aperçu de ce que font vos fournisseurs et leurs propres fournisseurs. Quel est le niveau éthique de leur travail? Quelle quantité de CO2 émettent-ils?

Jan Simons
Head of Industry Market chez Ordina

Dans quelle mesure mon achat est-il responsable?

“Le modèle des grands acteurs qui viennent livrer votre colis le lendemain de votre commande est intenable sur le plan écologique comme sur le plan logistique”, acquiesce Jan Simons. “En faisant prendre conscience aux consommateurs de l'impact de certains choix, on peut améliorer cette situation. Dans votre boutique en ligne, par exemple, vous pourriez montrer à quel point il est écologiquement responsable d'acheter tel ou tel produit. Il est techniquement possible de développer des modèles d'analyse qui permettent de calculer cela en temps réel. Ce qui importe ici, c'est qu'en tant qu'entreprise, vous ayez une idée de ce que font vos fournisseurs et vos clients, et leurs propres fournisseurs et clients. Dans quelle mesure travaillent-ils de manière éthique? Quelle quantité de CO2 émettent-ils? Pour ce faire, vous avez besoin d'un bon back-end, stable et surtout intégré. Ce qui nécessite à son tour un changement d'état d'esprit: il faut exposer certains aspects et les remettre en question.”

Supply chain reinvented

Dans une série de tables rondes, nous jetons un pont entre la technologie et divers aspects du monde des affaires.
Pendant ce deuxième livestream nous parlons de l'avenir de notre chaîne logistique avec Hans Schurmans (Proximus Logistics) et Johan De Lille (BMT). L'importance de la chaîne logistique va-t-elle augmenter et quel est la rôle de la technologie? Quel est l'impact sur le climat et l'économie circulaire? Les camions seront-ils remplacés par des méga-drones?

Regardez le débat complet

Une évolution est toutefois perceptible, prolonge Hans Schurmans. “Si cette confiance est là, on peut avancer dans la bonne direction. Pour un projet en collaboration avec la Ville d'Anvers, nous nous sommes associés à notre concurrent Telenet. Ensemble, nous examinons comment nous pouvons passer au ‘vert’ pour notre chaîne d'approvisionnement. Nous sommes convenus que ce n'est pas à ce niveau que nous nous ferons concurrence, car il est très important de travailler sur la durabilité.”

Grâce à une meilleure connaissance de l'ensemble de la chaîne, les entreprises peuvent non seulement mieux informer les consommateurs, mais aussi prendre elles-mêmes des décisions réfléchies. “Dans notre secteur, la pénurie de puces est importante”, note Hans Schurmans. “Si nous venions à manquer de modems, une partie de notre personnel serait techniquement au chômage. C'est pourquoi il est essentiel de chercher des solutions. Vous pouvez réduire l'activité commerciale ou vous concentrer davantage encore sur l'aspect circulaire. Cette dernière solution fonctionne déjà très bien pour nous, d’ailleurs: 80 à 90% des décodeurs et des modems qui nous reviennent sont réintroduits dans la chaîne logistique.”

Reste à avoir une meilleure idée de la situation avec les fournisseurs et leurs propres fournisseurs. “Je dois désormais faire une confiance quasi aveugle à mes fournisseurs. Pour éviter les risques, j'achète les puces directement auprès des sous-fournisseurs et je les mets moi-même en rayon chez mes fournisseurs. Le gros avantage est, bien sûr, que les puces appartiennent à Proximus et que je bénéficie d'une sécurité. L'inconvénient est que je dois ‘brûler’ plus rapidement des liquidités… Si je connaissais mieux le reste de la chaîne d’approvisionnement, je n'aurais pas à prendre cette décision.”

Lire également
Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.