Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Internet des objets: de la collecte et du reporting à la stratégie

“Il faut que le management soit convaincu à 100% du potentiel de cette technologie. Sinon, cela ne vaut pas la peine de commencer.” - Bruno Mommens, spécialiste en technologie chez Delaware ©Studio Dann

L’internet des objets fournit aux entreprises des données de grande valeur sur leur fonctionnement et leurs processus. Aujourd’hui, ces données sont surtout collectées, visualisées et traduites sous forme de rapports. Dans les années à venir, cependant, elles gagneront en importance pour la stratégie des entreprises. “D’ici à 2025, l’expression 'internet des objets' devrait disparaître, car cette technologie sera devenue une évidence.”

En 2021, pas moins de 21 milliards d’appareils devraient être connectés à l’internet. L’internet des objets (IoT, pour "Internet of Things") permettra d’améliorer l’efficience des processus, tout en enrichissant les relations entre les entreprises et leurs clients. Les produits achetés pourront par exemple communiquer avec leur fabricant: fréquence et mode d’utilisation, nécessité d’entretiens périodiques, commande de pièces de rechange et d’accessoires… Les possibilités sont infinies. L’internet des objets fournit également aux entreprises de précieuses informations sur leur propre fonctionnement et leurs processus de fabrication.

Le nouvel or

Les données sont-elles le “nouvel or”? Oui, si elles sont utilisées intelligemment et de manière appropriée. Il est donc crucial que les entreprises ne considèrent pas l’IoT comme un projet distinct, prévient Bruno Mommens, spécialiste en technologie chez Delaware. “Ce n’est qu’après que l’internet des objets aura décollé du niveau C qu’il aura le plus de chances de réussir. Il faut que le management soit convaincu à 100% du potentiel de cette technologie. Sinon, cela ne vaut pas la peine de commencer.”

Par ailleurs, vouloir innover pour innover n’a aucun sens. “Vous ne devez pas vous lancer dans l’internet des objets parce que c’est dans l’air du temps”, conseille Bruno Mommens. “Commencez par étudier la valeur ajoutée de cette technologie pour votre entreprise. Je recommande toujours d’organiser un brainstorming avec des collaborateurs. Cela met en évidence les domaines et les applications concrètes dans lesquels cette technologie peut apporter un plus. La seconde étape consiste à tester ces hypothèses en mettant en place un projet-pilote. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez évaluer si l’internet des objets peut améliorer les processus de votre entreprise ou vos relations avec les clients.”

Industrie 4.0

Ces derniers temps, Bruno Mommens a constaté qu’un nombre croissant d’entreprises s’intéressaient à ce que l’on appelle l’“Industrie 4.0” ou “Smart Industry”. Un système où les machines s’échangent automatiquement des données pendant le processus de fabrication industrielle. “Les usines ont de ce fait une meilleure image de ce qui se passe concrètement pendant la fabrication, et de la manière dont elles peuvent l’optimiser. Ces machines peuvent être par exemple des emballeuses, des métiers à tisser, des fours industriels, voire des chariots élévateurs utilisés dans les entrepôts.”

“Vous ne devez pas vous lancer dans l’internet des objets parce que c’est dans l’air du temps. Commencez par étudier la valeur ajoutée de cette technologie pour votre entreprise.”
Bruno Mommens
Spécialiste en technologie chez Delaware

Pour l’instant, ces données sont surtout collectées, visualisées et traduites sous forme de rapports. Dans les années à venir, elles seront de plus en plus utilisées comme outil stratégique. “Les géants comme Amazon, SAP et Microsoft disposent de plateformes où ils centralisent toutes ces données”, illustre Bruno Mommens. “Un système d’intelligence artificielle générera bientôt des conclusions à partir de ces données. Les entreprises pourront ensuite utiliser ces résultats afin d’augmenter encore la compétitivité de leurs produits ou services, de les améliorer, de les personnaliser.”

Les données, un nouveau modèle opérationnel

Bruno Mommens estime qu’à l’horizon 2025, le terme “internet des objets” aura disparu parce que ses applications constitueront la norme, “au même titre que l’électricité et l’eau courante. Bientôt, la plupart de nos appareils seront reliés à l’internet.”

“Les appareils connectables seront d’ailleurs moins chers que ceux qui ne disposeront pas de connexion Web”, prédit Bruno Mommens. “Tout simplement parce que les données générées par ces appareils auront dans certains cas plus de valeur que l’appareil lui-même."

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité