Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.

Quand un milliardaire s’associe à un grand vigneron

Près du “Saint-Tropez de l'Amérique du Sud” se trouve une bodega de haute qualité et d'une grande biodiversité. Son propriétaire, le milliardaire Alejandro Bulgheroni, s'est associé au vigneron Alberto Antonini, qui figure parmi les trois meilleurs flying winemakers au monde. La gestion quotidienne de la cave est confiée à Christian Wylie.

D'abord, goûtons leur surprenant Albariño Reserva. Notre journaliste culinaire en apprécie les arômes fruités avec beaucoup de pêche douce et quelques fruits tropicaux, les notes florales, la belle acidité et en même temps la minéralité, avec la longue finale presque crémeuse.

Écologique et économique

Originaire du Chili, Christian Wylie travaille dans le secteur depuis plus de 20 ans. Sa passion l'a mené en Californie, en Italie et en Bolivie. Et l'amour a fait de l'Uruguay sa nouvelle patrie. Depuis 2016, il dirige avec bonheur et fierté la Bodega Garzón. Il participe à l'élaboration de grands vins, offre des expériences spectaculaires aux clients, présente ses produits dans le monde entier et touche à différentes cultures.

“Nous sommes devenus une destination pour les gourmets et les amateurs de vin du monde entier. Ce projet est absolument fantastique!”

“Il est midi ici, et il fait chaud. Ce matin, je surfais avec mes enfants; à présent, je suis à la cave. Dans un mois, ce sera la récolte. La fraîcheur de l'Atlantique est un facteur déterminant pour nos vins complexes mais élégants. Tout comme l'étonnant terroir et la biodiversité incroyable.”

Notre sol est exceptionnel: le plus vieux granit du monde.
Christian Wylie
Bodega Garzón

Le propriétaire, le milliardaire Alejandro Bulgheroni, contribue généreusement à cette biodiversité. Il a fait planter d'innombrables eucalyptus, amandiers et oliviers autour de ses milliers d'hectares de vignobles. Ceux-ci, ainsi que la célèbre drève de palmiers, attirent des légions d'oiseaux.

“Nous sommes la première cave au monde à être entièrement certifiée LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). L'unité de production, le restaurant et le club des milliardaires sont à la fois écologiquement et énergétiquement efficients.”

Jeunes mais mûrs

La Bodega Garzón cultive des raisins particulièrement à l'est, dans une région très prisée par les stars du cinéma, les dieux du rock et les familles royales, alors que la plupart des régions viticoles uruguayennes se concentrent au sud.

“Alejandro est venu en Uruguay pour produire de l'énergie éolienne. Lorsqu'il a acheté les terres situées dans les environs, il a décidé, après avoir consulté le grand vigneron Alberto Antonini, d'y planter des vignes authentiques. Nous sommes ici au même niveau que les vignobles de Gualtallary au Chili, de l'Uco Valley en Argentine et de la Barossa Valley en Australie. Une position de choix, autrement dit! Et sur l'un des meilleurs sols imaginables: le plus vieux granit du monde. Il se casse quand on le touche… Ce facteur, combiné à l'océan Atlantique, nous offre le saint Graal en matière de terroir.”

Le bilan de la jeune cave est impressionnant: dans le top 5 des meilleurs vignobles du monde trois années de suite, dans le top 100 du Wine Spectator, et le prix de la New World Winery of the Year en 2018, décerné par Wine Enthusiast.

Tannat et albariño en tête

“Nous avons 28 cépages différents. La principale variété blanche est l'albariño, dont nous sommes le plus grand producteur d'Amérique. Ce vin est idéal avec le poisson, le poulpe et les moules. Le tannat est notre autre fierté: c'est le raisin emblématique de l'Uruguay. Nous l’avons élevé pour qu’il soit frais, fruité, léger, hautement buvable.”

Ce vin rouge était même, et ce dès sa première édition, considéré comme un grand bordeaux par La Place de Bordeaux. Le plus beau compliment que vous puissiez leur faire? “C'est certainement un honneur. Mais ce qui me rend vraiment fier, c'est qu'aucun vigneron ni château français n'ait été impliqué. Nous sommes partis du caractère et de l'expression de ce lieu et de notre conviction. D'un rêve, en réalité. Au départ, beaucoup de gens se sont moqués de moi lorsque j'affirmais que nous avions un produit de qualité et que nous devions nous lancer.”

Notre savoir-faire se déguste avec sagesse

Lire également

Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.