leading story

Le mécanisme de résolution bancaire divise

Les Européens se sont montrés très divisés vendredi sur le mécanisme pour régler le sort des banques en difficulté de la zone euro proposé par la Commission. Un projet qui bute déjà depuis longtemps sur les réticences de l'Allemagne. Les premiers débats ont été "intenses et utiles", a indiqué vendredi le commissaire européen Michel Barnier (Services financiers), qui a fait état de "réserves" après une réunion des ministres des Finances européens à Vilnius. Parmi les Etats réticents il y a plusieurs pays ne faisant pas partie de la zone euro, a indiqué le ministre français Pierre Moscovici, ainsi que l'Allemagne qui est "fortement présente du côté des réticents". Les réserves de ces Etats ont porté sur le rôle que pourrait jouer l'exécutif européen dans le mécanisme de résolution bancaire, qui doit comprendre un conseil de résolution ainsi qu'un fonds pour régler le sort des banques en difficulté de la zone euro.

Lire la suite

Votre limite de 5 articles gratuits par mois est atteinte.

Choisissez votre formule
Intégral
Plus d’information
41,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal dans votre boîte aux lettres (y inclus le week-end , Mon Argent et Sabato)
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Le plus choisi
Numérique + Week-end
Plus d’information
38,-
par mois
  • Chaque samedi
    le journal du week-end, Mon Argent et Sabato dans votre boîte aux lettres
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Numérique
Plus d’information
1,-
le premier mois
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Vous avez le droit de renoncer à votre achat dans les 14 jours.