leading story

Quand la CGSP se joue du service minimum

Dans une performance à grande échelle jouée à la gare du midi, une septantaine de militants et syndicalistes de la régionale bruxelloise de la CGSP Cheminots ont tenté de démontrer les conséquences négatives du service minimum dans les trains tel que le souhaite le ministre des Transport François Bellot (MR). Étudiants laissés à quai, wagons bondés et femmes enceintes bousculées sont, selon les militants, un avant-goût de ce qui attend les passagers si un service minimum venait à être imposé en cas de grève.