Alfacam creuse ses pertes

©BELGA

Le groupe de services audiovisuels s'est enfoncé dans le rouge en 2012, avec une perte de -21,8 millions contre -13,9 millions en 2011.

La firme flamande Alfacam a enregistré une perte de -21,8 millions d'euros en 2012, contre -13,9 millions l'année précédente. Le groupe de services audiovisuels, placé sous la protection de la loi sur la continuité des entreprises depuis octobre, fait état de frais exceptionnels: dépréciation des bâtiments (-9,8 millions d'euros), actif d'impôt différé (2,7 millions), amortissements supplémentaires sur le matériel technique (1,5 million) et provisions pour des litiges juridiques en cours de (0,36 million).

L'Ebit (résultat d'exploitation) s'est enfoncé dans le rouge, à -14 millions d'euros contre -8 millions auparavant. Cette perte provient d'une augmentation des frais d'amortissement de 26 millions d'euros liée à la dépréciation des bâtiments.

Ebitda en hausse

Alfacam annonce toutefois un Ebitda (résultats d'exploitation avant amortissement) de 12 millions d'euros en 2012, ce qui deux fois plus que l'année précédente. La société explique cette augmentation par une hausse de son chiffre d'affaires de 18% à 42,5 millions d'euros en un an. Une partie importante de ses revenus est attribuée aux Jeux d'Été de Londres, ainsi qu'à d'autres événements importants comme le Championnat d'Europe de football en Pologne ou encore le Tour de cyclisme en Turquie.

Cette croissance est également liée à la relative stabilité des coûts de personnel en 2012 par rapport à 2011 (+4%) et à la production complémentaires des sous-traitants (+10%).

Les autres revenus de la société incluent la vente de camions régie, qui représente une plus-value de 1,5 million d'euros.

La dette d'Alfacam reste élevée, ce qui s'est traduit par des coûts financiers de 5,6 millions d'euros, comparable à 2011.

Négociations complexes avec Hinduja

Pour rappel, Alfacam a été placé sous la protection de la loi sur la continuité des entreprises depuis le 26 octobre 2012. La période de protection (contre ses créanciers) a été prolongée et court désormais jusqu’au 5 mai 2013 inclus. Le 15 avril, la société doit présenter un plan de réorganisation devant le Tribunal de Commerce.

La société flamande négocie actuellement avec le groupe Hinduja afin de trouver une solution structurelle. Ces négociations se déroulent "avec complexité", indique Alfacam. "Une réponse définitive est attendue prochainement. Les négociations se poursuivent également avec d’autres parties." Si les négociations n’aboutissent pas rapidement à un résultat, la continuité pourrait être mise en péril.

Une assemblée extraordinaire se tiendra le 12 avril prochain pour décider de la continuité de l'entreprise. Ses fonds propres sont, en effet, passées sous le seuil des 50% de son capital.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect