Telefonica dément un rapprochement avec AT&T

©Bloomberg

Telefonica a démenti lundi avoir reçu une manifestation d'intérêt de la part d'AT&T , réfutant ainsi les informations d'un journal espagnol selon lesquelles le gouvernement a mis son veto à une offre d'achat de 70 milliards d'euros de l'opérateur américain.

Selon le journal El Mundo, qui cite des sources proches du dossier, un représentant d'AT&T a informé le gouvernement du projet de rachat de Telefonica mais s'est heurté à un refus de Madrid.

"Telefonica n'a reçu aucune approche ou manifestation d'intérêt, orale ou écrite", a déclaré un porte-parole du groupe espagnol à Reuters.

El Mundo précise de son côté que le sujet a été débattu au sein des ministères de l'Economie et de l'Industrie ainsi que dans l'entourage du Président du gouvernement, Mariano Rajoy.

Un rachat de Telefonica ferait d'AT&T le premier opérateur de télécommunications du monde avec une capitalisation boursière de près de 300 milliards d'euros, selon le journal.

AT&T recherche actuellement des opportunités de croissance hors des Etats-Unis, y compris par le biais d'acquisitions, notamment dans les services aux entreprises.

De son côté, Telefonica, dont la dette avoisine 52 milliards d'euros, est affaibli par la crise économique en Europe et notamment en Espagne. Le groupe réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires en Amérique latine.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect