Périphérie: élèves francophones sont flamands dans la répartition de la dotation

Le sénateur de Communauté Marcel Cheron (Ecolo) a tenu à "tordre le cou" à un argument selon lequel la Flandre se doit d'organiser partout sur son territoire l'inspection pédagogique d'un enseignement qu'elle finance "sur ses propres deniers", y compris quand il est prodigué aux élèves francophones dans les communes à facilités.

La Flandre, comme la Communauté française, bénéficie d'une "dotation fédérale" pour financer son enseignement et dans le cadre de la répartition des moyens, les 2.600 élèves francophones de la périphérie sont considérés comme flamands, a rappelé le parlementaire Ecolo lors de l'émission Controverse (RTL TVI).

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés