Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Audit 2.0

Les entreprises génèrent des quantités massives de données, mais personne ne parvient à les gérer. L’approche classique de l’audit n’est plus satisfaisante. Heureusement, certains auditeurs utilisent l’analyse des données et des processus comme levier pour adapter les procédures d’audit à cette nouvelle réalité.

Des auditeurs comme EY développent des techniques et des outils destinés à l’analyse des relations plausibles entre les données financières et opérationnelles, et de facto à la consolidation de leurs procédures d’audit. L’exploitation du big data et des interactions entre les données opérationnelles et financières présente en l’occurrence quatre avantages majeurs :

1. Elle améliore la compréhension des opérations et des risques auxquels l’entreprise est confrontée.

2. Elle permet d’identifier les tendances récentes.

3. Elle permet de vérifier la pertinence des Key Performance Indicators et de les comparer aux KPI d’entreprises similaires.

4. Elle permet d’identifier des tendances et transactions inhabituelles. " Le feed-back que nous avons reçu de nos clients concernant cette approche innovante de l’audit est si unanimement positif que nous en avons fait l’une de nos principales priorités ", explique Kurt Vermeire, senior manager EY Assurance. " Au sein d’EY, nous disposons d’une équipe dédiée qui travaille à l’extension de notre série d’outils d’analyse des données afin de couvrir des aspects supplémentaires de nos services d’audit. Nous ne cessons de renouveler notre approche de l’audit, pour avoir l’assurance que nos équipes travaillent toujours à l’aide d’une technologie de pointe et de techniques novatrices. "

Analyse des processus

Outre l’analyse de données, qui est exclusivement chiffrée, l’analyse automatisée des processus constitue un pilier du nouvel audit. Jan Smolders, director EY Advisory: " Grâce au Process Mining, nous sommes à même de vérifier si les processus fonctionnent de la manière souhaitée. Nous pouvons par exemple déterminer le délai d’exécution exact de tous les processus, et ainsi déceler les écarts dans la succession des étapes d’un processus, comme une livraison préalable à un ordre d’achat. Nous sommes également capables d’identifier, de visualiser et éventuellement d’analyser des délais anormalement longs ou courts. "

Valeur ajoutée

Ces techniques d’analyse de processus nous permettent d’exécuter un audit qui va au-delà de l’approche traditionnelle. Nous tenons pleinement compte du rôle croissant des systèmes informatiques et du big data. Le résultat ? Plus de pertinence, de sécurité et de qualité pour les clients. Grâce aux techniques d’analyse des données et des processus, Dieter Rapin est à même d’analyser plus fréquemment – en cours d’année – d’importants volumes de transactions. Par conséquent, les évaluations ne se basent plus sur des échantillons prélevés pendant l’audit de fin d’année. La nouvelle approche donne lieu à une meilleure identification des risques et à une collecte plus efficace de grandes quantités d’informations fiables et pertinentes pour l’audit. De plus, elle permet de déceler les faiblesses d’un mécanisme de contrôle interne et d’identifier des opportunités d’amélioration. L’audit présente ainsi une plus grande valeur ajoutée pour le client.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.