Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

From bricks to bits

Depuis la révolution numérique, la moindre opération (ou presque) d’une entreprise laisse derrière elle une quantité gigantesque de données. La communication s’effectue principalement sous forme numérique, les documents ne sont conservés sous forme papier que dans des cas exceptionnels, le pilotage des machines est électronique et des transactions de toute nature sont traitées par des ordinateurs et stockées dans des bases de données. Le passage des bricks aux bits s’accompagne d’opportunités importantes, mais aussi de risques non négligeables

Quelles sont les opportunités ?

• Une plus grande quantité de données engendre une meilleure compréhension des processus opérationnels. La fiabilité des données constitue un complément précieux pour des chefs d’entreprise qui prennent souvent à l’instinct des décisions lourdes de conséquences.

• Un traitement en temps réel de grandes quantités de données permet d’obtenir plus rapidement des informations plus précises. Grâce à la possibilité de surveiller en continu les processus générateurs de données, vous pouvez en outre déceler rapidement des écarts et opérer les corrections nécessaires. Ce qui est indispensable, car des informations correctes garantissent de meilleures décisions.

• Une quantité croissante de données est à la disposition du public. Celles-ci peuvent être une source d’informations précieuse pour des exercices de benchmarking, par exemple. Pour identifier rapidement des opportunités commerciales, il est indispensable de porter un regard critique sur soimême et d’oser se comparer à ses concurrents.

• Certaines données résiduelles – des données laissées involontairement par des individus ou des entreprises – peuvent ne pas sembler dignes autant, ces bribes de données peuvent contenir des informations très utiles pour votre entreprise. Pensez par exemple aux systèmes de géolocalisation associés aux informations sur les préférences des clients potentiels, que vous pouvez trouver sur les médias sociaux.

• Disposer de grandes quantités de données réduit les perturbations causées par les pollutions ou des pertes d’informations – à condition que les données soient de qualité. C’est le principe de la loi des grands nombres.

• L’intelligence de votre entreprise dépend directement de la précision et de la vitesse de la numérisation, mais aussi de la qualité de l’interprétation des quantités gigantesques de données qui en résulte.

Quels sont les risques ?

• En raison de la vitesse des progrès technologiques et de la multiplication des opportunités qui les accompagnent, les décisions doivent être prises de plus en plus vite. Se lancer dans des projets coûteux sans préparation et sans retour sur investissement (ROI) clair peut coûter très cher.

• Les grandes quantités de données que génère une entreprise laissent une trace et créent des données résiduelles. Si ces données résiduelles contiennent des informations sensibles, le contrôle des flux de données constitue l’un des aspects cruciaux dans lequel il convient d’investir. Avant que vous ne vous en rendiez compte, vos concurrents auront mis la main sur des données importantes.

• Des données polluées ou des lacunes dans la gouvernance de données peuvent être à l’origine de décisions basées sur des données imprécises, voire incorrectes. Or, il est presque impossible de retrouver l’origine d’une pollution a posteriori. Par conséquent, veillez à suffisamment investir dans une gouvernance des données de qualité.

• Une entreprise, c’est bien plus que des données. Car si les données permettent de justifier chaque décision, encore faut-il faire preuve d’une créativité suffisante. L’entreprise intelligente ose s’offrir une pause, regarder dans le rétroviseur et se remettre régulièrement en cause.

• Les données provenant de grandes entreprises sont souvent utiles pour le benchmarking. Toutefois, si vous ne disposez pas des méta-informations pertinentes (origine, version, précision…), ces données n’ont guère de valeur ajoutée et l’ensemble de l’exercice est sans utilité.

• La peur irrationnelle de perdre des données peut faire manquer des opportunités. Les entreprises sont souvent réticentes à enregistrer leurs données en dehors de leurs murs, surtout lorsqu’il s’agit d’applications courantes. Pourtant, nous confions parfois sans réfléchir des e-mails sensibles à des fournisseurs de services externes. Les enquêtes révèlent que la plupart des services cloud sont mieux protégés et offrent des solutions de récupération après sinistre plus fiables que celles que peuvent offrir les entreprises en interne. Ne passez pas à côté de cette possibilité d’optimiser des coûts et de réaliser des gains en termes d’efficacité. En cas de catastrophe, vous bénéficierez d’une reprise sur sinistre beaucoup plus rapide… et vos nuits seront plus paisibles.

• Les dispositions légales en matière de données diffèrent toujours selon les pays, alors qu’il n’est pas toujours possible de déterminer clairement l’origine des données. C’est pourquoi il est très difficile de connaître le cadre légal dont relèvent certaines actions. On court ainsi un risque d’actions en justice lourdes de conséquences. Simultanément, ces disparités légales ouvrent également la porte à des personnes malveillantes qui peuvent occasionner de graves dommages sans s’exposer à des poursuites.

L’entreprise intelligente trouve le bon équilibre entre les opportunités évidentes et celles qui le sont beaucoup moins. Idéalement, ce processus s’accompagne de l’identification et de la réduction des risques qui peuvent également devenir d’importants postes de dépenses. Vous ne pourrez figurer parmi les vainqueurs de demain que si vous êtes aujourd’hui suffisamment attentifs à ces deux aspects.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.