Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Les talents attirent les talents”

Alors qu’auparavant, les travailleurs devaient postuler auprès des entreprises, la situation s’est inversée. “Les entreprises doivent le comprendre et s’adapter”, affirme Pieter Janssens, fondateur et CEO d’iO, une agence end-to-end spécialisée dans l’élaboration et la mise en place de programmes stratégiques, créatifs, technologiques et de marketing d’aujourd’hui et de demain.

Demandez à Pieter Janssens s’il se souvient de la première personne qu’il a embauchée et il vous répondra sans la moindre hésitation: “C’était Tommy Bottu. Il a commencé à travailler chez nous comme Développeur le 31 octobre 2005. Il travaille encore chez iO en tant que Product Owner sur notre campus d’Herentals.”

Il est remarquable que Pieter Janssens se souvienne encore de ce moment-là, car le moins que l’on puisse dire, c’est que Tommy Bottu a été suivi par de nombreuses autres recrues. Un peu moins de 2.000 collègues, pour être précis. Depuis l’entrée au capital du fonds d’investissement Waterland en 2018, les choses n’ont pas été de tout repos dans l’entreprise. En quatre ans à peine, 30 agences concurrentes ou complémentaires ont fusionné et sont depuis peu rassemblées sous une marque commune: iO. Une organisation unique, une équipe de talents qui collaborent. En tant qu’agence end-to-end, iO aide les entreprises belges et internationales à se digitaliser et à communiquer efficacement.

Talent, apprentissage et environnement idéal

La gestion d'une entreprise comme iO ne peut fonctionner que s’il est possible de s’appuyer sur des experts pour prendre en charge certaines tâches: “Lorsqu’une entreprise grandit, son fondateur doit progressivement déléguer quelques-unes de ses responsabilités, de la recherche de nouveaux clients aux tâches administratives, en passant par l’évaluation et le coaching des employés. A partir du moment où nous avons compté une trentaine de collaborateurs, j’ai commencé à déléguer davantage.

Pour qu’une entreprise puisse évoluer, il faut que chaque collaborateur connaisse la “raison d’être” de l’organisation. “Le marché du travail évolue également", note Pieter Janssens. “Il est devenu assez compétitif, c’est vrai, mais les choses devraient se calmer. Nous constatons malgré tout une nette évolution: il y a 10 ans, les travailleurs devaient postuler auprès des entreprises. Désormais, c’est l’inverse. Le marché est tiré par la demande et non par l’offre. Les entreprises doivent le comprendre et s’adapter. C’est pourquoi nous prêtons une attention particulière à la question suivante: pourquoi un candidat choisirait-il iO? Pour nous, la réponse est claire”, explique Pieter Janssens.
Tout d’abord, il est nécessaire d’avoir une bonne vision du marché: quelles sont les ambitions de l’entreprise sur le plan commercial? Et qu’en est-il du marché du travail? Ensuite, vous définissez la place que vous souhaitez occuper. Dans quel domaine votre entreprise fait-elle la différence? Essayez de comprendre ce que les candidats recherchent et ce qui les fait rester. Chez nous, cet exercice a consisté en des dizaines de discussions avec des experts qui travaillent pour iO, car ils sont notre meilleure source d’informations.

Nous travaillons sur des projets intéressants et stimulants, de sorte que les talents s'encouragent mutuellement à apprendre.
Pieter Janssens
CEO d’iO

Trois axes principaux ont émergé de ces conversations: talent, apprentissage et un environnement idéal. “Les talents attirent les talents. C’est pourquoi vous trouverez chez iO les meilleurs experts du Benelux dans tous les domaines. Nous travaillons sur des projets intéressants et stimulants, de sorte que les talents s'encouragent mutuellement à apprendre”, raconte Pieter Janssens.

iO facilite cet apprentissage autant que possible. “Il faut mettre en place une culture qui le permette, c’est absolument crucial. Si vous demandez à vos collaborateurs de se concentrer à 110% sur le travail pour les clients, vous étouffez leur talent. Vous devez leur accorder suffisamment de marge de manœuvre en termes de temps, de budget et d’offre de formation pour les rendre curieux, prêts à développer et à partager de nouvelles compétences. Nous avons prévu un budget formation de 3.000 € par personne par an. Ceci dit, nos collaborateurs n’apprennent pas uniquement lors des conférences ou via des webinaires. Notre iO Academy accueille des experts internes et externes. Nous partageons les connaissances de nos talents, car nous sommes certains qu’ils peuvent en inspirer d’autres à entamer une grande carrière chez iO. Nous avons choisi d’intégrer l’entreprise et le monde extérieur dans un narratif aux possibilités infinies. En laissant nos collaborateurs et la grande diversité de leurs talents et de leurs compétences travailler ensemble, nous faisons naître de nombreuses opportunités. Combinez cela avec un trajet de développement où les talents façonnent eux-mêmes leur parcours professionnel, et vous obtenez un nombre infini de possibilités.

Des campus dans cinq pays

Les centres névralgiques d’iO sont ses campus. En Belgique, ils se situent à Herentals, Anvers, Bruxelles et Gand. “Nous voulons créer un cadre qui permette aux personnes de se concentrer à 100 % sur leur travail, dans un environnement positif et inspirant. Nous demandons beaucoup à nos collaborateurs, mais en échange, nous leur offrons des services qui facilitent leur vie après le travail. Par exemple, une salle de fitness pour faire du sport pendant leur pause, ou un restaurant où nos chefs préparent des repas sains et frais. Le soir, nos collaborateurs peuvent emporter des repas afin de ne plus avoir à se demander ce qu’ils vont manger. Nous proposons aussi un service de repassage et mettons à disposition des coachs spécialisés dans la santé mentale.”

Grâce à une stratégie réfléchie d’internationalisation, iO possède aujourd’hui des campus dans cinq pays. Ces lieux ouverts où les talents se retrouvent sont d’une importance capitale pour le bon fonctionnement de l’organisation. Cela rend l’entreprise très flexible vis-à-vis de son personnel, mais aussi de son marché et de ses clients. Think globally, act locally.

Si nous voulons que nos travailleurs collaborent de manière harmonieuse, nous avons besoin d’une méthode de travail et d’équipements centralisés. C’est pourquoi nous utilisons partout le même CRM, le même système de communication et le même outil de gestion de projet. Si chacun adoptait un logiciel différent, la collaboration serait impossible. Nos collaborateurs peuvent contacter leurs collègues en quelques clics, ce qui est crucial d’un point de vue pratique.”

Au sein des campus d’iO, tout le monde travaille toujours de manière organisée et en petites équipes. En maintenant une telle structure, les collaborateurs disposant des bonnes compétences peuvent aisément se retrouver. iO rassemble talents et expertises sur chaque campus, ce qui rassure les clients qui ne doivent plus passer d’une agence à l’autre. D’autant que, chez iO, chaque client se voit attribuer une seule personne de contact. “Tous ceux qui travaillent chez nous ont le même intérêt économique à voir grandir l’entreprise”, insiste Pieter Janssens. “Ailleurs, les gens peuvent être tentés de privilégier leurs propres intérêts; ici, les campus se renforcent mutuellement.”

Vous devez accorder à vos collaborateurs suffisamment de marge de manœuvre pour les rendre curieux, prêts à développer et à partager de nouvelles compétences.
Pieter Janssens
CEO d’iO

Plus de 30 agences fusionnées

Le caractère international de l’entreprise a également un impact sur la façon dont iO appréhende le télétravail: “Bien entendu, tout est organisé pour que chacun puisse travailler où il le désire. Grâce à nos progiciels, les collaborateurs ne sont pas obligés de se rendre sur un campus lorsque ce n’est pas nécessaire. Nos collaborateurs sont très jeunes et accueillent ces nouvelles technologies et les changements avec enthousiasme. Le travail à distance n’a jamais été un problème et nous remarquons qu’ils sont nombreux à aimer se déplacer à l’occasion. Les collègues de Gand ont envie de connaître ceux d’Amsterdam, tandis que ceux de Rotterdam apprécient de se rendre à Stockholm. Par ailleurs, nous organisons au moins un événement par mois sur chaque campus. Cela va d’une petite formation locale à un grand événement pour les futurs collaborateurs ou les clients.

L’acquisition de 30 agences en quelques années est un défi à la portée de peu d’entreprises. “Nous avons toujours examiné avec une grande attention les valeurs des agences reprises et vérifié si elles correspondaient aux nôtres. En réalité, les valeurs comptent bien plus que la culture d’entreprise, car elles évoluent en permanence. Il existe des différences culturelles entre l’équipe campinoise et les équipes de Gand, d’Amsterdam et de Stockholm, mais ce n’est pas un problème si elles partagent les mêmes valeurs.

Grâce à une bonne communication interne, tous les collaborateurs restent impliqués dans l’organisation, même s’ils travaillent de chez eux ou à l’étranger: “Par exemple, nous envoyons une newsletter chaque semaine, nous présentons régulièrement des études de cas, et bien d’autres choses encore. Chaque mois, nous organisons également un Campus Update où nous réunissons tout le monde”, explique Pieter Janssens.

iO espère ainsi faire de chaque collaborateur un ambassadeur susceptible d’attirer d’autres talents. Un facteur crucial dans la guerre des talents, qui permet à l’entreprise de déjà entrouvrir certaines portes. “Il est également important que nous fassions connaître notre parcours à l’extérieur de l’entreprise”, conclut Pieter Janssens. "Nous sommes en mesure d’attirer chaque mois entre 30 et 40 nouveaux collaborateurs.

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.