Convertir la bière périmée en alcool, une idée bruxelloise

Les responsables des quatre brasseries et de la distillerie bruxelloises en train de goûter leur "eau de bière".

La période de lockdown a vu des fûts de bière stagner dans les bars fermés, jusqu'à arriver à péremption. Des brasseurs bruxellois en ont fait de l'eau de vie.

Durant la période de confinement, de nombreux fûts de bière sont restés non utilisés dans les bars et les restaurants. Et comme le "lockdown" s'est éternisé sur trois mois, une partie de ce jus de houblon est arrivé à péremption ou à une date trop proche de celle-ci pour pouvoir encore être servi aux clients à la réouverture des cafés. Le risque était donc élevé qu'une fois retourné aux brasseries, le contenu de ces fûts soit purement et simplement détruit. Mais parmi les brasseurs artisanaux de la capitale, une chouette idée a germé, qui a permis de transformer cette nouvelle "tuile" issue de la crise pandémique en opportunité...

Récupérer la sauce

"Plutôt que de gaspiller cette bière, nous avons décidé de lui donner une seconde vie en la distillant pour produire une eau de vie", explique Sébastien Morvan, cofondateur de Brussels Beer Project. Rien n'empêche, en effet, de récupérer l'alcool contenu dans le liquide en le distillant. Une fois lancée, l'idée a fait le tour de la capitale et quatre des dix brasseries artisanales que compte la ville se sont entendues pour collaborer au projet. Outre le Brussels Beer Project, il s'agit de La Source, No Science et En Stoemelings.

"Plutôt que de gaspiller cette bière, nous avons décidé de lui donner une seconde vie en la distillant pour produire une eau de vie."
Sébastien Morvan
cofondateur, Brussels Beer Project

Pourquoi pas les dix ensemble? "Parce que mener à bien un tel projet exige une grande coordination entre nous et que nous devions nous accorder entre autres sur un goût, un caractère", répond Sébastien Morvan. A dix, en embarquant dans l'aventure d'autres brasseries comme la Senne, Cantillon ou Surréaliste, cela aurait été impossible. "Nous avons néanmoins réussi à prendre une initiative collective tous les dix sur un autre plan, ajoute-t-il: on a créé ensemble les t-shirts 'support your local breweries' pour venir en aide à la fois aux petites brasseries et au secteur de l'horeca durant le confinement. C'était une première aussi."

Pour réaliser l'eau de vie, ou plutôt la nouvelle "eau de bière" au départ de leurs "vieux" fûts, les quatre brasseries ont recouru aux services de Brussels Distillery, une petite distillerie familiale qui s'est ouverte l'an dernier à Schaerbeek. Celle-ci produit et commerciale déjà un gin et une vodka. La nouvelle eau de bière se situe entre le peket et le gin, estiment ses pères. Elle titre à 37,5 degrés et sera conditionnée en bouteilles de 50 centilitres.

Tirage limité

Nos artisans bruxellois l'ont baptisée "Smells like Brussels Spirit" et lanceront ce nouveau spiritueux sur le marché le jeudi 9 juillet prochain. Chaque flacon sera vendu au prix conseillé de 33 euros, TVA comprise. Comme les brasseurs avaient un stock de fûts invendus limité à un peu plus de 1.000 litres, ils ont convenu avec la distillerie de produire quelque 1.400 bouteilles de "Smells like..." Il s'agira donc d'une série limitée.

1.400
bouteilles
Le nouveau spiritueux sera produit en série limitée.

Les amateurs pourront en acheter dans les brasseries partenaires, via leur magasin web, ou dans un des douze cafés bruxellois qui formeront, le 9 juillet, une sorte de parcours de boissons dans l'îlot sacré et aux alentours. Chacun de ces établissements metrra au point, pour l'occasion, un cocktail original à base du spiritueux. Participent à cette action: Au bassin, Barbeton, BBP, Cabaret Mademoiselle, Fontainas, KFK Hope, Mappa Mundo, Moeder Lambic Fontainas, Metteko, Roi des Belges, Walvis et Zebra. On pourra ensuite s'en procurer dans d'autres cafés ou les "bons magasins" de la capitale.

Et pour bien marquer le caractère bruxellois du projet, les quatre mousquetaires et leur distillerie ont intégré dans leur recette une infusion de fleur d'iris. "Un clin d'œil à notre ville de cœur"...

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés