Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
edito

Épargne: oui, les banques peuvent céder à la pression

La pression exercée par le bon d'État, par les déclarations politiques et par l'épargnant lui-même ont fait plier les banques. La concurrence est relancée sur l'épargne. On ne peut que s'en réjouir.