Oxurion et Sioen se démarquent (+Débriefing actions belges)

©Photo News

Le Bel 20 a clôturé en hausse de 0,25% pour se fixer à 3.782,22 points avec 11 titres sont en boni et 9 en repli, enchaînant sa cinquième séance consécutive dans le vert.

Le Bel 20  a passé une grande partie de la séance dans le rouge, victime de prises de bénéfice, avant de remonter en fin de journée en territoire positif sous l'impulsion de Telenet et d'AB InBev , les deux plus fortes progressions du jour dans l'indice de référence à Bruxelles.

Autre valeur en vue au sein du Bel 20: Ageas . L'assureur a fait savoir qu'il avait levé 500 millions d'euros via des obligations, un montant qui pourrait être réservé au financement d'acquisitions. Ageas a aussi récemment bénéficié d'une révision à la hausse de sa auprès de deux agences de notation après le point final mis au dossier Fortis. Les SIR ont terminé la séance en queue de classement avec un repli de 4,20% pour WDP et 1,64% pour Cofinimmo. Pour WDP, les investisseurs semblent avoir retiré leurs billes en masse après le bond de 24% signé par la société immobilière depuis le début de l'année.

Hors Bel 20, la biotech Oxurion   s'est élevée de près de 10% en cours de séance après avoir averti le marché d'avancées pour l'étude en phase II de ses candidats-médicaments. Tous les patients devant évaluer l’efficacité et la sécurité de son produit le plus avancé, le THR-317 et du ranibizumab dans le traitement de l'œdème maculaire diabétique ont été recrutés. Les investisseurs ont surtout apprécié le timing de l'annonce, puisqu'elle arrive en avance sur le planning du groupe qui fait de 2019 une année charnière. A la clôture, le titre Oxurion a dépassé les 4,1 euros. Un prix qui reste toutefois dix fois plus bas que celui de rigueur à l'apogée de la société répondant alors au nom de Thrombogenics.

Sioen   s'est adjugé 4,18% à 27,40 euros après la signature d'un important contrat avec la marine française. Le producteur de textile a fait savoir dans son rapport annuel que la convention signée avec les Français portait sur un montant de 9,3 millions d'euros. Au cours des cinq prochaines années, la société va fournir 10.000 gilets de sauvetage ainsi qu'un grand nombre de combinaisons de survie. Dans ce secteur, Sioen le leader du marché européen avec sa marque Mullion. Il avait transféré la production de Mullion en Roumanie il y a 5 ans. Avec ce nouveau contrat, le site roumain de Sioen recevra des machines supplémentaires, ce qui représente un investissement de 200.000 euros. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect