Publicité
Publicité
Publicité

Relations désenchantées

Le fait marquant du 1er mai, c’est l’attaque en règle de la FGTB Charleroi contre le PS. Son secrétaire général Daniel Piron a fustigé en substance le décalage entre le discours du PS et ses actes.