Publicité
Publicité
chronique

Le "N" de TINA n'a plus la même signification...

Pendant près d'une décennie, avec des taux d'intérêt nuls, les investisseurs n'ont vu aucune valeur dans les obligations et ont prétendu qu'il n'y avait pas d'autre alternative que les marchés d'actions. Ce n'est plus le cas.