Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Pourquoi le speed pedelec n’est nulle part aussi populaire qu’en Belgique

Lorsque l'employeur fournit un vélo d'entreprise pour les déplacements domicile-lieu de travail, cet avantage est exonéré d'impôt.

Le speed pedelec s'impose peu à peu comme le mode de transport idéal pour les navetteurs. Ce vélo électrique vous conduira à votre destination plus rapidement qu'une voiture ou les transports publics.

Depuis quelques années, ils sont de plus en plus nombreux à circuler dans nos rues: autorisés à rouler jusqu'à 45 km/h, les speed pedelecs ne sont nulle part aussi populaires que chez nous. “Peu de gens s'en rendent compte mais nous sommes des pionniers!”, déclare Kobe Broos, General Manager de myStromer Europe, la société qui a fait de Stromer la marque de speed pedelecs leader en Belgique.

“Stromer commercialise 40% de ses speed pedelecs en Belgique, dont 99% en Flandre”, chiffre-t-il. À ses yeux, nous dépassons même les Pays-Bas, pays du cyclisme: “Pour 100.000 habitants, il y a six fois plus de speed pedelecs en Flandre qu'aux Pays-Bas.”

Beaucoup de vélos en leasing

Comment expliquer cette popularité? “Le vélo de leasing a provoqué un effet boule de neige”, avance Kobe Broos. “De nombreuses entreprises encouragent leurs employés à se rendre au travail à vélo. En Belgique, 44% des nouveaux modèles Stromer de 2021 sont sous contrat de leasing. Si l'on ajoute à cela les 13% de vélos achetés avec un numéro de TVA, on arrive à 57% de vélos d'entreprise.”

80% de nos clients utilisent leur vélo pour se rendre au travail au moins trois jours de semaine sur cinq.
Kobe Broos
General Manager de myStromer Europe

Intéressant pour les employés…

Un système fiscal belge favorable – tant pour les salariés que pour les entreprises – y est certainement pour quelque chose. Quand l'employeur met à disposition un vélo d'entreprise pour le trajet domicile-lieu de travail, cet avantage est exonéré d'impôt. Il n'y a donc pas d'avantage en nature comme avec la voiture de société. Les employés peuvent louer une bicyclette à partir de leur salaire brut et recevoir de leur employeur une indemnité pouvant aller jusqu'à 0,25 euro par kilomètre (revenus 2022). “Ces mesures rendent le vélo d'entreprise très intéressant”, confirme Kobe Broos.

28
28 millions de km
Les clients belges de Stromer ont parcouru près de 28 millions de kilomètres avec leur speed pedelec en 2021, contre 25 millions en 2020.

... et les employeurs

“En tant qu'employeur, votre investissement est limité à l'indemnité kilométrique non imposable et vous faites une grande différence pour vos employés”, ajoute Kobe Broos. “Prévoyez aussi de bonnes infrastructures pour qu'ils puissent garer et recharger leurs vélos. À première vue, cela représente un investissement, mais il s'agit avant tout d'une économie d'espace de stationnement. Il est en effet possible de garer huit vélos dans l'espace occupé habituellement par une voiture. Les entreprises qui ne proposent pas encore de plan de mobilité avec des vélos sont à la traîne en matière de gestion des RH!”

Navetteurs enthousiastes

Les chiffres recueillis par Stromer le démontrent sans ambiguïté: les navetteurs adorent leur speed pedelec. “Nous constatons que nos vélos sont principalement utilisés du lundi au vendredi. En moyenne, ils parcourent 35 kilomètres en semaine, pour 22 kilomètres les samedis et dimanches. En 2021, nos clients ont parcouru près de 28 millions de kilomètres, contre 25 millions en 2020. C'est énorme! Nous sommes fiers de pouvoir retirer autant de voitures de la circulation. Et maintenant que tout le monde peut retourner au bureau, nous nous attendons à ce que la croissance amorcée avant la crise sanitaire reprenne.”

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.