Des milliers d'employés d'Amazon vous écoutent

©AFP

Leur mission? Transcrire, annoter, puis injecter les données récupérées dans le logiciel du géant de l'e-commerce, afin de lui permettre de mieux comprendre les communications humaines.

C’était l’une des principales craintes des clients potentiels que d’être écoutés par ces enceintes intelligentes qui pullulent dans les foyers du monde entier. La voici désormais devenue réalité.

Et pour cause, Amazon  , leader du marché, a permis l’écoute à grande échelle de clips enregistrés dans l’intimité de ses utilisateurs, rapporte ce jeudi l’agence Bloomberg.

Et ce, en y mettant les grands moyens. En effet, afin d’améliorer son assistant personnel intelligent, Alexa, animant ses enceintes Echo, le géant de l’e-commerce a chargé des milliers de collaborateurs de passer au peigne fin parfois jusqu’à 1.000 extraits par shift, pouvant atteindre 9 heures, évoquent deux anciens travailleurs.

100
millions
À la mi-janvier, 100 millions d'appareils étaient équipés de l'assistant personnel intelligent d'Amazon, Alexa.

L’objectif? Transcrire, annoter, puis injecter les données récupérées dans la machine, afin de l’enrichir et de lui permettre de mieux comprendre les communications humaines, là où l’intelligence artificielle peine encore bien souvent à atteindre des niveaux proches de ceux de l’homme.

Une mission qui pouvait aller du simple fait de repérer le nom de la chanteuse Taylor Swift afin de faire comprendre à Alexa que l’utilisateur cherchait des informations sur l’adaptation cinématographique de la comédie musicale "Cats" à laquelle elle participera, à, parfois, des situations plus inconfortables, comme celle d’une femme chantant sous la douche ou d’un enfant appelant à l’aide, apprend-on.

L’entreprise s’est déroulée entre différents avant-postes d’Amazon, situés à Boston, au Costa Rica, en Inde ou encore en Roumanie. Un mix d’employés et de contractuels ont été chargés de cette mission d’éducation de la machine par l’homme.

De quoi inquiéter les détenteurs des plus de 100 millions (à la mi-janvier) d’appareils équipés de l’assistant personnel intelligent de la firme de Jeff Bezos.

Nous avons des garde-fous techniques et opérationnels stricts
Porte-parole
Amazon

"Nous prenons la sécurité et la confidentialité des données personnelles de nos clients très au sérieux", a rapidement réagi un porte-parole. "Nous avons des garde-fous techniques et opérationnels stricts, et une politique de tolérance vis-à-vis des abus de notre système. Les employés n’ont pas d’accès direct aux informations qui peuvent identifier une personne ou un compte dans leur processus de travail. Toute information est traitée avec la plus haute confidentialité et nous avons recours à un processus d’authentification multifacteurs (technologie permettant, par exemple, de devoir entrer, en sus d’un mot de passe, un code reçu par SMS, NDLR) afin de restreindre les accès".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect