Zetes s'est rattrapé au second semestre

La deuxième moitié de 2012 a été meilleure que la première pour Zetes. D'un semestre à l'autre, l’EBITDA courant est passé de 5,3 à 8,8 millions d'euros.

Le spécialiste de l’identification des biens et des personnes a confirmé son objectif au deuxième semestre de 2012 avec un EBITDA à 8,8 millions d’euros. "Près de deux tiers de l’EBITDA du groupe en 2012 ont été générés sur ce seul second semestre", indique Zetes dans un communiqué.

Sur l’année écoulée, les revenus du groupe, établis à 214,1 millions d’euros, ont reculé de 2,9%. "Le Goods ID a réussi à croître très légèrement malgré un début d’année difficile. En People ID, du fait de l’absence de projet majeur "Build and transfer" à forte composante hardware, le revenu s’est contracté de 14,5%.", écrit le groupe.

Pour contrer la forte volatilité de la prise de commande dans le Goods ID, Zetes a d'ailleurs modifié son business model en se concentrant sur certaines solutions.

Perspectives

La Division Goods ID a démarré l’année 2013 avec de bonnes perspectives, la prise de commande étant meilleure et surtout plus régulière que l’année dernière. Zetes souligne néanmoins que la crise et l’incertitude pèsent sur le rythme de décisions des clients.

Dans le People ID, Zetes compte sur la mise en œuvre du permis de conduire belge qui devrait générer du revenu supplémentaire à partir du second semestre 2013.

Le redressement de la division Goods ID, combiné à un résultat du même ordre en ID, devrait conduire à des résultats bien meilleurs qu’au premier semestre 2013 que ceux de la même période en 2012, conclut le groupe.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n