Dans les "actions mèmes", AMC surpasse désormais GameStop

Le cours d'AMC a été multiplié par deux mercredi en clôture avant de subir une lourde chute en début de séance jeudi. ©REUTERS

Le cours d'AMC a chuté dès l'ouverture de Wall Street, après son envol de la veille. Les investisseurs particuliers ont jeté leur dévolu sur le titre américain.

Les "Reddit traders" sont de retour. Ces investisseurs particuliers coalisés via des réseaux sociaux et des forums sur internet tels que Reddit (d'où leur surnom) viennent de provoquer une forte fluctuation du cours d'AMC Entertainment à Wall Street. Le prix de l'action de ce groupe de complexes de cinéma a été multiplié par deux à la clôture de la Bourse de New York mercredi puis a subi une déroute en début de séance jeudi, perdant plus de 25% en moins d'une demi-heure, ce qui a provoqué une brève suspension du titre.

30
Cours multiplié
Au cours de clôture de mercredi, le prix de l'action AMC avait été multiplié par quasiment trente par rapport à son niveau de début d'année.

Avec sa progression de mercredi, AMC a fait beaucoup mieux que GameStop , le titre qui avait lancé la frénésie autour des "meme stocks" (actions mèmes), ces actions devenues populaires sur internet dans la communauté des nouveaux investisseurs, sans qu'il existe de raison économique rationnelle pour y investir. Sur le web, un mème est un élément (photo, tweet, vidéo, etc.) qui est partagé un très grand nombre de fois, jusqu'à devenir quasiment une référence culturelle.

L'agence d'informations financières Bloomberg note qu'au cours de clôture de mercredi, la valeur d'AMC a été multipliée par près de trente à partir du début de l'année, alors que celle de la chaîne de vente de jeux vidéo GameStop a été multipliée par quinze.

Réduire la dette

L'engouement pour AMC diffère de celui qui avait profité à GameStop au premier trimestre. Le spécialiste des jeux vidéo était la cible de vendeurs à découvert honnis par les petits investisseurs des forums en ligne. Ceux-ci avaient décidé de venger GameStop en faisant tomber ces "shorteurs", avec un certain succès. Dans le cas d'AMC, la communauté des "Reddit traders" semble plutôt considérer que le groupe de cinémas, touché de plein fouet par la crise sanitaire, a été trop durement sanctionné en bourse. Son action avait plongé de plus de 70% en 2020 à cause des règles sanitaires imposant la fermeture des salles obscures.

11,55 mios
Vente d'actions
Le groupe AMC envisage de placer jusqu'à 11,55 millions d'actions, ce qui lui permettrait de réduire son énorme endettement.

Une autre grande différence réside dans les conséquences financières concrètes de l'envol du cours de bourse d'AMC. En effet, le groupe américain a décidé de tirer parti de cette formidable et soudaine survalorisation boursière en planifiant la vente de 11,55 millions d'actions, une opération qui doit lui permettre de réduire son énorme dette.

L'endettement net d'AMC dépasse dix milliards de dollars. Avec le placement d'actions envisagé, le groupe pourrait diminuer celui-ci de plus de 500 millions de dollars.

Popcorn gratuit pour les investisseurs

AMC entend surfer sur la vague d'enthousiasme autour de son action. Mercredi, la société a lancé "AMC Investor Connect", une initiative destinée à communiquer directement avec sa base d'investisseurs particuliers. Ceux-ci sont invités à s'identifier sur le site du groupe pour pouvoir bénéficier d'informations mais aussi de petits cadeaux en bonus, comme du popcorn gratuit ou encore des réductions sur les prix des tickets lors de la réouverture des salles de cinéma l'été prochain.

Le patron d'AMC, Adam Aron, s'est personnellement impliqué dans la communication à destination des investisseurs particuliers, à grands renforts de messages sur le réseau social Twitter.

"Les actions mèmes montent avec l'engouement puis s'éteignent en l'absence de celui-ci."
Sylvain Goyon
Stratégiste chez Oddo

Cette nouvelle fièvre boursière autour des actions mèmes et d'AMC en particulier laisse les analystes financiers perplexes.

"Évidemment, leur valorisation est déconnectée des fondamentaux économiques; les prix sont davantage le reflet de l'impact des réseaux sociaux", a commenté Sylvain Goyon, un stratégiste d'Oddo, à l'agence Bloomberg. "Les actions montent avec l'engouement puis s'éteignent en l'absence de celui-ci."

Le résumé

  • Après avoir été multiplié par deux mercredi à la clôture de Wall Street, le cours d'AMC Entertainment a chuté en début de séance jeudi.
  • Les "nouveaux investisseurs", coalisés via les forums en ligne et les réseaux sociaux, sont à nouveau à la manœuvre, comme lors de l'affaire GameStop au premier trimestre.
  • AMC veut tirer parti de sa hausse boursière en levant des capitaux qui permettraient de réduire son énorme endettement.
  • Face aux valorisations boursières déconnectées de la réalité économique, les analystes financiers restent perplexes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés