Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

10 questions à propos des voitures électriques

Prix en baisse, autonomie améliorée et nouveaux modèles. Ces avancées devraient convaincre de plus en plus d’automobilistes d’opter pour une voiture 100% électrique. Réponses aux principales questions que vous vous posez peut-être, si vous envisagez l’achat d’une nouvelle voiture.
©Tim Dirven

La percée des voitures électriques semble désormais acquise. D’après les derniers chiffres de Statbel, leur nombre a augmenté l’an dernier de 65,9%. Avec seulement 15.338 véhicules immatriculés, le secteur ne représente cependant guère plus que 0,3% du parc automobile belge. Dans le segment des voitures de société, la part des véhicules électriques est plus importante: l’an dernier, 2,3% des nouvelles immatriculations étaient des voitures 100% électriques.

1/ Qu’en est-il de l’offre?

L’offre de voitures électriques sur le marché belge est encore assez limitée: les candidats acheteurs ont le choix parmi une trentaine de modèles. "L’offre est encore fortement axée soit sur les voitures des segments supérieurs comme Tesla S/X et Audi E-tron, soit sur les plus petits modèles comme la Nissan Leaf, la Renault Zoë ou la BMW I3. Avec l’arrivée de la Tesla Model 3, le segment médian est aujourd’hui couvert, et on peut s’attendre à ce qu’il continue à se développer, avec par exemple la Polestar ou la Ford Mustang", détaille Frank Van Gool, directeur général de Renta, la fédération belge du leasing automobile.

Au cours de l’année, vingt nouveaux modèles devraient être mis sur le marché, avec entre autres l’Opel Corsa-e, la Peugeot e-208 et la Volkswagen ID.3, qui est en quelque sorte une Golf électrique. "De plus, les constructeurs européens et asiatiques ont finalement compris qu’ils devraient donner une ligne attrayante à leurs voitures électriques, ce qui devrait booster les ventes via les sociétés de leasing", poursuit Van Gool.

2/ Quels sont les prix?

Une voiture électrique est toujours plus chère à l’achat qu’un modèle équivalent au diesel ou à essence. "Il faut généralement débourser 10.000 euros de plus. Mais ce surcoût est en partie compensé par la baisse de la facture énergétique et du coût environnemental. Il est par contre recommandé de recharger ses batteries chez soi ou sur son lieu de travail", conseille Jochen De Smet, président d’Avere, l’association pour le développement de la mobilité électrique. "Recharger sa voiture à une borne publique n’est pas bon marché – surtout s’il s’agit d’une borne de recharge rapide – et porte le coût d’utilisation à des niveaux proches de ceux d’une voiture à combustion", ajoute Frank Van Gool.

3/ Puis-je recharger les batteries à toutes les bornes?

Le câble de recharge est livré avec la voiture et permet de recharger les batteries chez soi, via une simple prise électrique. Mais la recharge à une borne à domicile ou sur votre lieu de travail est beaucoup plus rapide. Vous pouvez également utiliser les quelque 5.000 bornes de recharge publiques en Belgique, dont certaines sont des bornes rapides. Environ 185.000 bornes sont disponibles sur le territoire européen. "Au départ, il existait différents systèmes de recharge, mais ils ont été standardisés. Les bornes sont donc utilisables par tous les automobilistes", précise Jochen De Smet.

Les voitures électriques consomment moins en ville et dans les embouteillages que les voitures à combustible fossile.

Il existe de nombreux réseaux de recharge comme Allego, Blue Corner, New Motion et Ionity. En règle générale, vous devez souscrire une sorte d’abonnement pour accéder au réseau. Vous avez ensuite accès aux bornes via une carte de "recharge", une app sur votre smartphone ou l’envoi d’un SMS. "Avant, vous deviez disposer d’un laissez-passer pour chaque réseau, mais aujourd’hui, une seule carte ou une app vous permet d’accéder à différents réseaux, explique Carlo Mol, chef de projet sur la mobilité électrique d’Energyville/VITO. Avant de souscrire un abonnement, il est conseillé de comparer les réseaux et les tarifs des différents opérateurs. Certains proposent également des offres combinées, comme un chargement gratuit si vous faites vos courses à un endroit déterminé. Et à l’instar des opérateurs de télécoms, certains abonnements donnent accès aux bornes des autres fournisseurs. On parle d’interopérabilité entre les bornes. Une raison de plus d’être attentif aux prix."

Même si vous n’avez pas d’abonnement, vous pouvez recharger vos batteries aux bornes publiques. "La Commission européenne exige que l’on puisse charger partout ses batteries quand c’est nécessaire", poursuit Carlo Mol. Certains grands magasins dont Ikea, Delhaize, Lidl et McDonalds offrent à leurs clients la possibilité de charger gratuitement leurs batteries pendant la durée de leurs achats.

4/ Les embouteillages et le froid risquent-ils de m’empêcher d’arriver à destination?

Ces dernières années, l’autonomie des voitures électriques a fort augmenté et peut atteindre entre 200 et 400 km en fonction du modèle. "Le froid a cependant un impact sur l’autonomie. Comptez une perte de 25% de capacité si la voiture reste à l’extérieur en période de gel", souligne Jochen De Smet.

Contrairement aux voitures équipées de moteurs à combustion, les voitures électriques consomment moins en ville et dans les embouteillages. "Dans une voiture électrique, lorsque vous levez le pied de l’accélérateur, l’énergie est récupérée, explique Jochen De Smet. Sur autoroute, la consommation d’une voiture électrique est plus élevée."

5/ Puis-je utiliser le four ou le sèche-linge lorsque ma voiture est en charge?

L’objectif, c’est que le rechargement n’ait aucun impact sur votre vie quotidienne. Une pénurie de courant peut avoir plusieurs origines. "Si 20 ou 30 voitures électriques sont simultanément en charge dans le même quartier, cela peut impacter le réseau de distribution local. Des études pour estimer l’impact au niveau d’une ville sont en cours. Mais ce problème peut être résolu grâce à un système de chargement intelligent, qui prévoit que les voitures reçoivent un signal pour se charger temporairement à une puissance réduite", explique Carlo Mol.

La plupart des mesures indiquent que la capacité des batteries ne descend pas en dessous de 80% après 400.000 kilomètres parcourus.

Une deuxième cause peut être l’installation électrique de votre maison. "Dans la plupart des cas, il sera possible d’installer une borne sans le moindre problème. Si la capacité est insuffisante, nous examinons plusieurs options en fonction du type de connexion, de la voiture et de l’installation de recharge, explique Anne-Sophie Hugé, porte-parole d’Engie. Il est possible de demander au gestionnaire de réseau d’augmenter la puissance de l’installation électrique, ou de choisir une borne moins puissante. Le temps de recharge est alors plus long, certes, mais dans la plupart des cas, ce n’est pas problématique vu que la voiture est rechargée pendant la nuit. Enfin, on peut envisager un système de gestion énergétique qui adapte la charge de la voiture en fonction de la source de courant disponible et permet ainsi d’éviter toute surcharge."

"De plus en plus de voitures électriques et de bornes sont équipées d’un système de recharge intelligente, explique Carlo Mol. Cela permet d’effectuer une recharge aux moments les plus pratiques tant pour l’utilisateur final que pour l’opérateur de réseau. La recharge peut être retardée en fonction de l’approvisionnement en énergie renouvelable et/ou des tarifs. L’utilisateur doit toujours garder le contrôle final sur ses paramètres de charge et peut, par exemple, utiliser une app pour définir le niveau de charge minimal de la batterie à l'heure de départ définie."

6/ La batterie se dégrade-t-elle avec le temps?

La quasi-totalité des batteries utilisées dans les voitures électriques sont des batteries lithium-ion. "Toutes les batteries vieillissent à l’usage et en fonction des cycles de recharge. Elles vieillissent même si on ne les utilise pas", explique Carlo Mol. Leur capacité diminue et, partant, l’autonomie de la voiture. "La plupart des mesures indiquent que la capacité des batteries ne descend pas en dessous de 80% après 400.000 kilomètres parcourus", précise Jochen De Smet. La garantie offerte par les constructeurs peut être une bonne indication. Elle est souvent de 8 ans ou 160.000 kilomètres à un certain pourcentage de leur capacité. "Trop de recharges trop rapides peuvent affecter la durée de vie des batteries. Idem si la voiture est exposée pendant de longues périodes à des températures élevées", ajoute Carlo Mol.

7/ Quelle est la fréquence des entretiens d’une voiture électrique?

La plupart des constructeurs recommandent un entretien annuel. "Les frais d’entretien d’une voiture électrique sont, d’après plusieurs études, de 40 à 50% inférieurs à ceux des véhicules traditionnels", poursuit Frank Van Gool. Cela s’explique en partie par le nombre réduit de pièces dans les moteurs électriques et donc par moins d’usure. Il ne faut pas remplacer l’huile et il n’y a pas de boîte de vitesses. Les freins s’usent moins vite grâce au système de récupération de l’énergie de freinage. Par contre, les pneus s’usent en général plus vite à cause du poids plus élevé des voitures électriques.

Les frais d’entretien d’une voiture électrique sont, d’après plusieurs études, de 40 à 50% inférieurs à ceux des véhicules traditionnels.

8/ Puis-je tracter une remorque?

Une remorque est synonyme de poids supplémentaire et exige donc plus de puissance. "Seul un nombre limité de voitures électriques peut tracter une remorque. C’est notamment le cas de l’Audi E-tron et de la Tesla Model X, mais ce n’est pas possible par exemple avec la Nissan Leaf ou la Renault Zoë", précise Jochen De Smet.

9/ Dois-je me lever la nuit pour débrancher ma voiture lorsque les batteries sont chargées?

La règle d’or pour la batterie de votre GSM – retirer la prise dès que la batterie est entièrement chargée – ne s’applique pas à votre voiture électrique. "Vous pouvez laisser votre voiture électrique branchée. La voiture décide s’il faut ou non charger les batteries", rassure Jochen De Smet. "Pour les systèmes de recharge intelligente, il est même nécessaire de laisser votre voiture branchée. Dans les pays froids, cela peut être intéressant pour préchauffer votre voiture à distance car cela permet d’utiliser l’électricité du réseau et non de la batterie", ajoute Carlo Mol.

10/ Est-il dangereux de charger ma voiture dans mon garage?

On entend parfois qu’une voiture électrique a pris feu. "Il n’en reste pas moins que cette technologie est très sûre. Ceux qui chargent leur voiture à l’intérieur peuvent installer un détecteur de fumée ou un système de sprinkler", conseille Jochen De Smet. "Les batteries sont équipées de systèmes de gestion qui assurent une sécurité nécessaire lors d’une utilisation normale ou en cas d’accident. Lors d’un accident, le système haute tension est automatiquement déconnecté, permettant aux pompiers de travailler en toute sécurité. Il est vrai qu’un incendie peut être plus violent si la batterie est endommagée. Ceci dit, des nombreuses études ont été menées entretemps et il existe suffisamment de techniques pour éteindre un tel incendie. Statistiquement parlant, le risque d'incendie d’une voiture électriques n'est pas plus élevé qu'avec une voiture conventionnelle de toute façon", explique Carlo Mol.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés