Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Rechargez plus vite vos appareils

Jusqu’il y a peu, il fallait des heures pour recharger un smartphone. Aujourd’hui, ce n’est plus nécessaire. Quelques marques - essentiellement chinoises - proposent des super chargeurs pour faire très rapidement le plein d’énergie. Comment fonctionnent-ils? Cette technologie menace-t-elle la durée de vie de vos batteries?
Publicité
©BELGA

Lorsque vous achetez un smartphone, vous ne vous préoccupez généralement pas du chargeur. C’est une erreur, car les chargeurs ont beaucoup évolué ces dernières années, en particulier ceux des marques chinoises comme Huawei et Oppo.

Oppo est même le champion du rechargement. Sa technologie SuperVOOC peut recharger entièrement un smartphone en moins d’une demi-heure, promet le fabricant. Plusieurs tests mentionnés sur internet semblent lui donner raison. L’entreprise réussit à charger ses téléphones avec une très forte puissance, pouvant aller jusqu’à 50 watts.

Transformer la tension

Pour expliquer à quel point c’est extraordinaire, parlons un peu "technique". La puissance est le produit de la tension – exprimée en volts – multipliée par l’intensité du courant – exprimée en ampères. La puissance peut donc être augmentée en montant soit la tension soit l’intensité du courant.

Les chargeurs ordinaires disposent la plupart du temps d’une puissance de 10 watts (5 volts x 2 ampères). Ce n’est pas un hasard si la tension de la plupart des batteries de smartphones est de 5 volts. Il faut aussi savoir que le processus de chargement n’est pas linéaire et se fait en deux phases. Tout d’abord, la tension augmente de 2 à près de 5 volts. Le niveau exact dépend de la marque. Ensuite, la tension reste constante, mais l’intensité diminue lentement. C’est pourquoi le chargement est plus rapide de 0 à 50% que de 60 à 100%.

La première génération de chargeurs rapides, comme Qualcomm Quickcharge, fonctionnait avec une puissance de 18 watts en faisant passer la tension de 5 à 9 volts. C’est un bon principe de départ, mais cela provoque un problème majeur: le dégagement de chaleur. Cette chaleur est produite lors du rechargement lui-même, mais aussi lorsque le téléphone doit à nouveau transformer les 9 volts en 5 volts. Cette génération de chargeurs est la plus efficace dans la première phase du chargement si le niveau de la batterie est inférieur à 50%. Lorsque la batterie atteint 60 ou 70%, la différence par rapport à un chargeur classique est négligeable.

La génération suivante de chargeurs rapides – qui utilisent la méthode VOOC d’Oppo ou Supercharge de Huawei – maintient la tension à 5 volts, mais augmente la puissance de 2 à 4 ampères (Oppo) ou 4,5 ampères (Huawei). Ils génèrent donc respectivement 20 et 22,5 watts, ce qui accélère le chargement sans que le téléphone ne doive convertir la tension, limitant ainsi la production de chaleur.

La technologie SuperVOOC, la dernière nouveauté de VOOC, va encore plus loin. Oppo travaille ici avec 50 watts, une puissance avec laquelle il est presque possible de recharger un ordinateur portable. En fait, cette technologie combine une tension de 10 volts avec une puissance de 5 ampères. Mais cela ne provoque-t-il pas trop de chaleur? C’est là que les Chinois ont trouvé une solution aussi simple que géniale: Oppo utilise une batterie de 10 volts scindée en deux cellules de 5. Le téléphone obtient donc 10 volts sans transformation, puisque chaque cellule fournit 5 volts au téléphone.

Cinq niveaux de sécurité

Le SuperVOOC semble être la plus belle invention depuis le fil à couper le beurre. Reste à savoir s’il n’y a aucun danger et si la batterie ne s’usera pas plus vite. Selon Oppo, ce n’est pas le cas. La technologie comporte cinq niveaux de sécurité. Vous pouvez donc recharger votre téléphone sans la moindre inquiétude. Le rechargement rapide n’impacte pas davantage la durée de vie de la batterie. Les téléphones équipés du SuperVOOC se rechargent rapidement et génèrent peu de chaleur. Résultat: ils n’arrivent jamais en zone dangereuse. Par ailleurs, SuperVOOC est une technique basée sur VOOC, qui n’a jamais posé le moindre problème.

La technologie SuperVOOC a été brevetée par Oppo et ne peut donc pas être utilisée librement par d’autres fabricants. La licence est cependant en vente depuis peu. Samsung, Huawei et les fabricants de puces électroniques comme Qualcomm et Mediatek disposent également de leur solution maison.

"La norme USB PD permet de recharger toutes les marques (même Apple) avec le même chargeur et le même câble."

Pour mettre de l’ordre dans cette jungle technologique, la norme USB PD a été créée. Elle permet de recharger toutes les marques avec le même chargeur et le même câble à condition qu’ils acceptent l’USB PD. L’USB PD peut accepter jusqu’à 100 watts, même si ce n’est pas facile à atteindre avec un smartphone. La norme est également destinée au chargement de batteries d’ordinateurs portables, d’accus et de consoles de jeu.

Apple accepte également l’USB PD pour tous ses modèles depuis l’iPhone 8, mais si vous utilisez le chargeur et le câble fournis avec l’appareil, vous ne remarquerez aucune différence. L’entreprise californienne demande 60 euros supplémentaires pour son "quick charger" spécial et un câble compatible qui relie un port USB classique au câble Lightning d’Apple. Ici aussi, la puissance ne dépasse pas 18 watts. L’avantage de l’USB PD, c’est que vous ne devez pas acheter le chargeur d’Apple et que vous pouvez en trouver un à meilleur compte chez Anker, RAVPower ou Aukey. Apple autorise même d’autres marques à produire ces câbles. La plupart d’entre eux ne sont pas encore disponibles sur le marché, mais on s’attend à ce qu’ils soient beaucoup moins chers.

Plus besoin de fil

Si c’est une bonne chose que les fabricants de smartphones cherchent des technologies de rechargement plus rapides, une autre révolution est en route: le chargement sans fil, où il suffira de poser votre smartphone sur un chargeur. Cette technologie est en train de faire une percée depuis la fin de la guerre des standards. Hélas, il faudra encore se montrer patient. Certains modèles Android peuvent déjà se recharger sans fil à 10 watts, tandis que les iPhones ne dépassent guère 7,5 watts.

Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés