Nouveau record des comptes d'épargne

©ANP XTRA

Les livrets belges ont connu leur meilleur mois de janvier en quatre ans: un milliard d'euros ont afflué vers les livrets belges, ce qui porte l'encours total du placement préféré des particuliers à plus de 271 milliards, un sommet historique.

Les comptes d'épargne belges ont enregistré un nouveau record en janvier. D'après les statistiques de la Banque Nationale de Belgique (BNB), publiées ce mardi, l'encours total des livrets a atteint 271,24 milliards d'euros à la fin du premier mois de l'année, un record absolu.

Par rapport au niveau enregistré à la fin 2018, l'épargne des Belges déposée sur ces comptes a gonflé d'un milliard d'euros, ou 0,37%, ce qui constitue la plus forte progression pour un mois de janvier depuis 2015.

Taux historiquement faibles

Il n'est pas rare que l'encours global des livrets augmente en janvier, notamment à cause du versement, par les banques, des intérêts dus chaque trimestre. La perception de primes de fidélité, d'étrennes, de treizièmes mois ou encore de primes de fin d'année expliquent aussi cette hausse, ces sommes d'argent étant souvent placées sur les comptes d'épargne dans une position d'attente, avant d'être éventuellement investies ou dépensées.

Sur l'ensemble de l'année dernière, l'encours total des livrets avait augmenté de plus de dix milliards d'euros.

Malgré des taux d'intérêt historiquement faibles, beaucoup de banques n'offrant plus que le taux d'intérêt minimum légal de 0,11%, les particuliers restent fidèles au compte d'épargne. Ce placement présente trois principaux avantages: la liquidité (on peut y puiser à tout moment en cas de besoin), la sécurité (ils sont couverts par la garantie des dépôts de 100.000 euros par épargnant) et la fiscalité avantageuse (les revenus des livrets réglementés qui ne dépassent pas 980 euros sont exonérés de précompte mobilier), bien que ce dernier avantage soit devenu moins important à cause de la baisse des taux.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect