interview mon argent

Jean-Jacques Delmée: "J'ai voulu explorer le monde du Bitcoin, je n'ai plus jamais revu cet argent"

©Dieter Telemans

54 ans/Né à Eindhoven, aux Pays-Bas/CEO d’Eneco depuis septembre 2019/Auparavant managing director "Extrusion Coatings" chez Mondi Belcoat, il a aussi travaillé chez Monaghan Ireland, Coca-Cola et Friesland Campina/Passionné de cyclisme, de course à pied, il est instructeur certifié de vélo spinning/3 enfants.

Est-ce que dans votre vie privée aussi, vous consommez de l’énergie verte?

Oui, j'ai une formule Eneco qui me procure de l'énergie naturelle durable et produite à la maison, et me permet de recharger ma voiture électrique. Ma maison est équipée à 100% de lumières LED et nous évitons de manger de la viande tous les jours. Je n’investis pour l’instant pas dans des panneaux solaires car je loue ma maison. Notre gouvernement peut faire plus pour permettre aux propriétaires et locataires d'appartements de participer à la transition énergétique.

Trouvez-vous certains prix et tarifs excessifs en Belgique?

Oui, la nourriture est jusqu'à 25 % plus chère qu'en Allemagne ou aux Pays-Bas, d'où je viens. Il n'y a aucune raison à cela, si ce n'est l'absence de concurrence acharnée entre les chaînes de magasins. La concurrence rend les choses moins chères pour tout le monde, cela concerne chaque famille belge.

Consacrez-vous un budget élevé aux nouvelles technologies?

Ma femme et moi utilisons un agenda en ligne, faisons nos achats en ligne, lisons le journal numérique, écoutons les services de streaming... Je crois vraiment que la technologie peut nous rendre la vie plus facile. Dans notre secteur, ce n’est pas encore assez le cas.

Faites-vous des investissements?

J'ai déjà investi il y a longtemps, mais la valeur de cet investissement a chuté de 25 % en six mois. Je n’ai donc plus jamais investi par la suite. J'économise sur un compte bancaire, je sais que ce n'est pas l'investissement le plus rentable, mais vu la pression des temps que l’on vit, je dois faire des choix. L'investissement conscient - c'est-à-dire dans des entreprises durables - demande du temps et de la réflexion.

"Une expression en néerlandais qui dit que 'tous les oiseaux ont de la nourriture, mais pour cela ils doivent voler'. Cela signifie qu’il faut travailler pour gagner sa vie!"
Le conseil

Quel est votre pire investissement?

(Rires) J'ai un jour voulu explorer le monde merveilleux du Bitcoin avec mon fils. Passionné par la technologie, je voulais savoir comment elle fonctionnait et de quoi tout le monde parlait. J'ai donc dépensé 500 euros en Bitcoins, dont je n’ai malheureusement plus jamais entendu parler.

Sans mentionner de chiffres, savez-vous exactement combien vous gagnez par mois?

Oui, je le sais exactement. Je suis chef de famille, j'ai une responsabilité en tant que père de 3 enfants, on doit savoir ce qui entre et sort. Il est important de prendre conscience de la valeur de l'argent, c'est ce que j'essaie de transmettre à mes enfants.

La crise financière a-t-elle modifié votre manière de gérer vos finances?

Oui, je suis beaucoup plus conscient de ma situation financière qu’auparavant. J'adorerais faire des investissements durables mais, comme je l'ai dit, il faut vraiment prendre du temps. C'est pourquoi, chez Eneco, nous essayons de faciliter l'investissement dans la durabilité, par exemple en travaillant avec le crowdlending ou d'autres formes de participation.

La nature de votre métier a-t-elle une influence sur votre façon d’appréhender les questions d’argent?

Oui, mon travail et mon âge m'ont rendu plus sage. Appelez cela une expérience de vie : j'ai vu et vécu beaucoup de choses (un divorce, un remariage, un déménagement en Belgique), ce qui vous rend plus prudent.

Y a-t-il des comportements ou des sujets relatifs à l’argent qui vous insupportent?

L’opacité des entreprises, des factures ou des services à la clientèle médiocres et inamicaux. Les accords sont là pour être respectés, dans les délais et leur intégralité. Je suis très néerlandais dans ce domaine, quand je vois la lenteur des entreprises et des systèmes belges. Le gouvernement reprend également souvent ce comportement.

Avez-vous un talon d’Achille en matière de dépenses?

Oui, le Decathlon est pour moi un magasin de bonbons... Je m'entraîne beaucoup, je donne des cours de spinning en tant qu'instructeur et je trouve toujours une raison d'y acheter quelque chose... Il est important d'avoir un esprit sain dans un corps sain.

En cinq chiffres
  • 1: "Ma femme et moi nous sentons unis comme une seule personne."
  • 300: "Le nom du film sur les Spartiates et la guerre contre les Perses. Il s'agit d'une bataille impossible. J'aime moi-même utiliser des références aux Spartiates."
  • 24203: "Le premier numéro de téléphone de mes parents."
  • 8 semaines:  "Nous allons avoir un chiot et lorsqu’il aura plus de 8 semaines, nous pourrons aller le chercher... J’ai vraiment hâte!"
  • 52 après J.-C.:  "À peu près l’apogée de l’Empire romain. Si nous avions pu poursuivre ce niveau de développement, sans interruption pendant le sombre Moyen Âge, nous aurions été sur la Lune dès 1300 après J.-C. Je suis un fan d’histoire. Elle nous apprend beaucoup sur les situations dans lesquelles nous vivons actuellement."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect