Jules: "Je ne m'interdis pas de devenir menuisier dans deux ans"

©Dieter Telemans

Humoriste français/44 ans/Il présente tous les matins son "journul" sur Bel RTL, une revue de presse humoristique/D’abord pompier volontaire, ingénieur du son puis globe-trotteur, il se lance ensuite à la conquête de la scène, à 29 ans/Il arrive en Belgique en 2008 et travaille à Bel RTL depuis la saison 2011-2012/Passionné de musique, il écoute beaucoup de rock et de funk… mais pas la musique diffusée à la radio.

Selon vous sur le plan financier, le Belge est-il fort différent du Français?

Pour certaines choses, oui. Ce qui m’a le plus frappé en arrivant ici c’est la possibilité de travailler sans facture avec un nombre incroyable de gens. Toujours du paiement en black, partout. Et puis il y a aussi l’impôt prélevé à la base, qui m’a sauvé la vie. Mais, en contrepartie, les impôts sont aussi plus élevés qu’en France.

En 5 chiffres
  • 2013: "J’ai décidé de devenir comédien et humoriste en 2004. 2013 est la première année où j’ai réussi à vivre uniquement de l’humour, sans être obligé d’avoir un job à côté."
  • 20 euros: "Le montant d’un chèque sans provision que j’ai fait quand j’étais jeune. J’ai été frappé d’interdit bancaire, j’ai écopé d’une amende de 111 euros… Tout était bloqué pour un chèque de 20 euros qui m’a plombé pendant des années."
  • 5: "Le nombre d’heures que je dors en moyenne la nuit, depuis que mon fils est né. Il a 2 ans. Ce matin il s’est levé à 6h30, il a fait deux réveils très rapides pendant la nuit. Mais habituellement il se lève à 5h."
  • 120 m²: "La première fois que j’ai voulu acheter un logement, je suis allé voir un appartement à Bruxelles. Le gars m’a dit qu’il faisait 120 m². Lorsque je lui ai demandé la surface nette, il m’a répondu que c’était 90 m² en comptant l’épaisseur des murs. Là, je lui ai dit au revoir. C’était surréaliste."
  • 3: "C’est le nombre d’heures que je me laisse pour devenir millionnaire. Si je n’y arrive pas, je continuerai de faire de l’humour à la radio."

Trouvez-vous certains prix et tarifs excessifs en Belgique?

Oui, l’énergie, la nourriture sont odieusement chères. Mais les loyers sont bien plus accessibles. Quand j’habitais un 55 m² avec ma femme à Paris, on payait 1.500 euros par mois. Et pour louer, c’est beaucoup plus simple ici. Je ne comprends pas comment les Parisiens peuvent obtenir des contrats de location d’appartement sans faire de fausse fiche de paie. On demande de payer 3 fois le montant du loyer, c’est trop.

Avez-vous une collection?

J’ai une collection de BD, sûrement une centaine. J’aime particulièrement la science-fiction. J’ai commencé cette collection lors de la première grossesse de ma femme, mais j’ai découvert la BD à 8 ans avec la Rubrique-à-Brac de Gotlib. Quand on ne connaît que Oui-oui ou le Club des 5… ça secoue! C’est cette ‘baffe’ de la bande dessinée qui est à l’origine de mon envie de faire rire les gens. En avril sortira d’ailleurs une BD dont j’ai signé quelques planches, en tant que scénariste.

Quel est votre profil d’utilisateur mobile? Vous êtes connecté toute la journée?

Tout le temps. Je n’ai pas l’abonnement le plus cher car à partir du moment où j’ai assez de data sur les forfaits pour surfer, c’est suffisant. Mais je mets mon téléphone en mode avion quand je suis avec les enfants. Sinon je ne téléphone pas beaucoup, alors qu’à Paris j’étais toujours pendu au téléphone. À l’époque c’était aussi plus pratique car les appareils avaient une autonomie d’une semaine (rires).

"Ne pas acheter de Renault 25 (rires). Plus sérieusement, prenez un comptable. C’est génial, on ne s’ennuie pas, les déclarations sont faites, tout est juste, pas de mauvaise surprise."
Le conseil

Qu’est-ce qui représente à vos yeux le luxe suprême?

Une maison avec vue sur la mer, ultramoderne, comme on voit dans les magazines de design. Pouvoir regarder l’océan Atlantique tous les soirs. Ma destination de rêve ce sont les îles françaises, mais c’est un fantasme car je ne pourrais pas vivre éloigné de mes racines et de ma famille.

Avez-vous un souvenir du pire achat que vous ayez jamais effectué?

Ma première voiture, sur les conseils de mon père. Je pense qu’il avait décidé de se venger un peu. Car la première voiture que j’ai eue, c’était la sienne, une BMW 520i qu’il venait de s’offrir pour le plaisir. Je l’ai prise pour aller travailler… et je l’ai massacrée (rires). Sur ses conseils, j’ai donc acheté une Renault 25, la voiture moche par excellence. Je l’ai détestée immédiatement. Elle consommait énormément, je l’ai poussée je ne sais combien de fois sur l’autoroute. Et quand vous avez 22-23 ans et que vous roulez dans une R25 dont même votre grand-père ne voudrait pas, vous ne la sortez pas tous les jours. Du coup cette voiture était garée sous un pont à Lyon et elle a servi de dortoir à pas mal de clochards.

Dans son portefeuille: "J’ai un vieux portefeuille en cuir, que je dois d’ailleurs faire recoudre car je ne compte pas en changer. Dedans il y a ma carte de société Bel RTL, qui, vu la tête que j’ai, pourrait aussi bien être ma carte de la prison de Saint-Gilles. Ma carte d’identité que je dois faire renouveler, un bon d’achat de 15 euros chez Ikea… qui n’est plus valable. Une carte Belfius, (je suis étonné de ne pas avoir une Dexia, vu comme je suis ‘à jour’)." ©Dieter Telemans

Accepteriez-vous le principe d’une carrière qui à partir d’un certain âge deviendrait horizontale ou faire carrière jusqu’au bout est-il à vos yeux indispensable?

Je ne suis pas un carriériste. Cette année j’ai pris plus de travail chez RTL mais je ne m’interdis pas de devenir menuisier dans 2 ans, par exemple. Un jour, si ça m’ennuie de faire ce que je fais le matin, je déciderai de me lever et de faire autre chose. J’ai travaillé dans la menuiserie quand j’étais gamin, en été, et je trouve qu’il y a une noblesse dans le fait de transformer la matière. Le fait d’être concentré sur une seule chose est extraordinairement reposant et satisfaisant pour l’esprit. On part d’un tronc d’arbre et à la fin de la journée on a réalisé une table (rires).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect