Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Un robot pour chaque corvée

Passer l’aspirateur, tondre le gazon, nettoyer, vider la litière du chat… Bon nombre d’entre nous pourraient se passer de ces tâches fastidieuses. Celles-ci peuvent de plus en plus souvent être déléguées à des robots intelligents.
Publicité
©Getty Images/iStockphoto

Les aspirateurs existent depuis des années, mais aujourd’hui, ils sont "intelligents". Un des exemplaires les plus intelligents – et les plus chers – est l’iRobot Roomba i7, qui possède une fonction spéciale embarquée: la première fois que vous l’utilisez, il établit une sorte de plan de votre maison afin de repérer toutes les pièces. Vous pouvez ensuite lui demander de nettoyer toute la maison ou uniquement certaines pièces, selon vos souhaits.

Un autre accessoire intéressant est la Clean Base. Jusqu’à présent, la plupart des aspirateurs robots devaient être vidés après chaque nettoyage. L’i7 peut vider lui-même son réservoir à poussière jusqu’à 30 fois d’affilée dans la Clean Base. Une tâche dont vous n’avez pas à vous soucier pendant des semaines.

Nous avons testé l’i7 et il faut reconnaître que l’aspirateur fait très bien son travail. Contrairement aux humains, il ne peut pas encore aspirer dans les petits coins, mais par contre il se glisse facilement sous les tables et les fauteuils, des endroits que nous avons tendance à "oublier".

Les aspirateurs robots les plus intelligents cartographient votre maison et en connaissent tous les recoins.

Grâce à son outil de navigation, il réduit son allure à proximité d’un pied de table ou de chaise, et s’en approche en douceur pour nettoyer ensuite la surface environnante. Il est également équipé de capteurs qui identifient par exemple les revêtements de sol, et lui évitent de s’égarer.

Par ailleurs, l’i7 peut faire la distinction entre différents types de saletés. Il sait par exemple qu’il doit aspirer plus longuement les cheveux. Il est également équipé de wifi, ce qui permet à son propriétaire de l’actionner à l’aide d’une app pour smartphone, via l’assistant vocal d’Amazon (Alexa) ou de Google.

Cette petite merveille doit bien avoir des défauts, me direz-vous? En fait, pas tellement. L’i7 n’est pas vraiment silencieux, et du fait de sa lenteur, le nettoyage prend généralement plus de temps que lorsque vous le faites vous-même. Mais son principal défaut est son prix: 899 euros. Et avec la Clean Base, il vous en coûtera 1.199 euros.

Braava Jet

Irobot propose également dans sa gamme quelques nettoyeurs robots (que nous n’avons pas testés). Même si ce terme s’applique à de nombreux appareils de ce type, on pourrait les appeler des "super swiffers". Le Braava Jet verse de l’eau sur le sol grâce à un vaporisateur positionné à l’avant. Ensuite, l’appareil – équipé d’une sorte de serpillière dans sa partie inférieure – repasse au même endroit pour récupérer la saleté.

Le problème de cet appareil, c’est son rayon d’action, à savoir un maximum de 20 m² pour le nettoyage à l’eau, et environ 23 m² pour le nettoyage à sec. Cette petite machine ne convient donc pas pour les grandes pièces. Son prix – 230 euros – est cependant plus abordable.

Toadi

Les grandes entreprises comme Husqvarna, Robomow et Honda ne sont pas les seules à produire des tondeuses à gazon robots. On trouve aussi un acteur belge sur le marché. À Waregem, la start-up Toadi a conçu une tondeuse à gazon robot appelé "outdoor companion". Le principal atout de Toadi, c’est qu’il n’a pas besoin d’un périmètre prédéfini pour savoir où s’arrête votre pelouse et où commence celle du voisin. Il est équipé de caméras qui lui permettent de contrôler son environnement. Il reste donc sagement sur le gazon sans risque de tondre vos fleurs.

Grâce à l’intelligence artificielle, Toadi peut également éviter les flaques d’eau, les buissons, les animaux et les personnes, et il contourne les jouets, branches, crottes de chien, etc. qui jonchent la pelouse. Cette IA lui permet également de tondre de manière plus intelligente, c’est-à-dire qu’il ne tond pas dans tous les sens, et repasse au maximum deux ou trois fois au même endroit.

Les caméras ont d’autres avantages: Toadi peut en effet servir de sorte d’agent de sécurité, car il est équipé de la vision nocturne et peut repérer la présence de personnes et de voitures. Si pendant la nuit, il détecte une intrusion, il envoie un message d’alarme.

Toadi n’est pas encore commercialisé. L’entreprise a produit quelques prototypes et enregistrera les réservations à partir du mois de mai via le site de crowdfunding Kickstarter. Un Toadi capable de tondre 1.500 m² et de surveiller 6.000 m² coûtera 2.190 euros. Pour une surface double, le prix passe à 2.490 euros. Ceux qui commandent via Kickstarter devront être patients, car les livraisons ne commenceront qu’en 2020. Ensuite, l’appareil sera vendu dans tous les magasins habituels, pour respectivement 3.360 et 3.660 euros.

Litter-Robot

Si l’entretien du gazon et le passage de l’aspirateur obtiennent une note de 7 ou de 8/10 sur l’échelle des corvées les plus ennuyeuses, le nettoyage de la litière du chat obtient 10/10, le record absolu. Heureusement, l’entreprise américaine Litter-Robot l’a bien compris et propose une litière pour chat autonettoyante entièrement automatique (voir photo).

©rv

L’appareil semble sorti tout droit de la série Star Wars, mais est très ingénieux. La partie supérieure se compose d’un bac que l’on remplit de litière. L’appareil ne travaille qu’avec des litières agglomérantes, et non pas avec des litières absorbantes. Dès que le minou a fait ses besoins et sort de l’appareil (un capteur enregistre ses mouvements), une minuterie se met en marche pour permettre à la litière de faire son travail et de former des agglomérats.

Après quelques minutes, le bac commence à tourner, filtre les agglomérats et les sépare de la litière propre. Les agglomérats tombent dans un bac de récupération équipé d’un sac en plastique. La litière non utilisée peut à nouveau être réinsérée dans le circuit. Dès que le sac en plastique est plein, le propriétaire est alerté et peut changer le sac.

D’après les chiffres publiés par l’entreprise, Litter-Robot a déjà vendu 250.000 litières automatiques. Les propriétaires de chats sont donc nombreux à préférer mettre la main au portefeuille plutôt que de s’atteler à cette désagréable corvée quotidienne, car le Litter-Robot coûte la coquette somme de 539 euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés